Pour booster son parc d'utilisateurs payants, Molotov ajuste son offre

Pour booster son parc d'utilisateurs payants, Molotov ajuste son offre Le bookmark, fonctionnalité qui permet d'enregistrer un programme, sera réservé aux abonnés payants à partir du 1er septembre. La plateforme espère ainsi convertir plus d'utilisateurs à ses formules premiums.

Un peu plus de 2 ans après son lancement officiel, la plateforme de distribution de contenus télévisuels et vidéos en OTT, Molotov procède, selon nos informations, à un ajustement de sa gamme commerciale. Jusqu'alors disponible au sein de toutes ses offres, le bookmark, une fonctionnalité qui permet d'enregistrer un programme dans le cloud, sera réservé aux abonnés payants à partir du 1er septembre. Les utilisateurs de Molotov bénéficiaient jusque-là de 8 heures d'enregistrement offertes (la société avait déjà amputé cette fonctionnalité de deux heures l'année dernière).

L'objectif est d'inciter les utilisateurs à payer pour profiter d'une fonctionnalité qu'ils apprécient. Et ainsi transformer un succès d'audience (Molotov compte plus de 6 millions d'abonnés) en succès financier. La plateforme, qui ne communique pas sur le nombre d'abonnés payants, disait en viser 500 000 à son lancement pour atteindre l'équilibre. 

Pour se rapprocher un peu plus de cet objectif, Molotov s'est également résolu à rendre ses offres payantes plus attractives en augmentant significativement le quota d'heures d'enregistrement disponibles pour chacune d'entre elles. Il passe ainsi de 100 à 150 heures pour son offre d'entrée de gamme, Molotov Plus, proposée à 3,99 euros. Cette offre permet également aux abonnés de regarder la télévision en HD et d'accéder aux contenus de la plateforme depuis n'importe quel pays de l'Union européenne. Molotov propose par ailleurs depuis le 21 août une nouvelle offre payante, "le NFL Game Pass", facturée 159,99 euros, qui donne accès à l'intégralité de la saison 2018 de football américain en version originale en direct et à la demande, soit plus de 250 matchs. 

La société, qui a déjà levé 32 millions d'euros et en espérait 40 millions de plus via un nouveau tour de table, serait à la recherche d'un partenaire industriel pour se développer à l'international.

Et toujours :

Annonces Google