Emmanuel Macron annonce un investissement de 5 milliards d'euros dans la French tech

Emmanuel Macron annonce un investissement de 5 milliards d'euros dans la French tech Le président espère voir 25 licornes françaises d'ici 2025. Une ambition qui passe par une meilleure implication des investisseurs institutionnels, qui vont mettre la main au portefeuille.

Emmanuel Macron veut faire de la France le berceau des licornes, ces start-up valorisées plus d'un milliard de dollars. L'Hexagone en compte moins d'une dizaine pour l'instant. Le président de la République en espère 25 d'ici 2025, a-t-il annoncé ce 17 septembre à l'Elysée. Plus de 400 personnes y étaient réunies dans le cadre de l'ouverture d'une convention organisée par France Digitale, cette association qui fédère VC et start-up.

Conscient que les fonds d'investissements ont aujourd'hui des difficultés à financer des tickets plus importants, ce qui contraint souvent les start-up françaises à solliciter des acteurs étrangers pour leurs séries B et séries C, Emmanuel Macron a décidé de mobiliser les investisseurs institutionnels français. Et d'annoncer avoir obtenu que ces derniers – des fonds, des banques, des assureurs – s'engagent à investir 5 milliards d'euros dans des fonds français spécialisés dans la technologie.

"Dans la technologie, le leader est presque toujours celui qui fixe la norme. Nous y parviendrons d'abord en gagnant la bataille des capitaux"

"Dans la technologie, le leader est presque toujours celui qui fixe la norme. Et nous n'entendons surtout pas nous contenter d'une place de second rang. Nous y parviendrons d'abord en gagnant la bataille des capitaux", a expliqué celui que l'on présente aussi comme le patron de la start-up nation. Si, avec près de 5 milliards d'euros levés cette année, la French Tech devrait battre un nouveau record, elle a encore du retard sur son homologue britannique qui a levé autant en l'espace de 6 mois. Le gouffre avec les Etats-Unis, où les investissements alloués aux start-up tech, ont atteint plus de 130 milliards de dollars en 2018, est lui carrément béant.

C'est, par ailleurs, ce 18 septembre que le gouvernement a dévoilé la liste des 40 entreprises technologiques françaises prometteuses qui sont réunies dans un version start-up du Cac40. Baptisé Next40, ce dernier doit leur offrir une plus grande visibilité. Emmanuel Macron a également promis un meilleur accompagnement. "J'ai souhaité la mise en place d'un réseau de correspondants start-up dans l'ensemble des ministères et services publics pour répondre aux problématiques particulières de ces institutions", a-t-il précisé. Ces 40 entreprises devraient permettre de générer près de 7 000 emplois directs dans les douze prochains mois, a estimé Bercy. La sélection du Next40 a été réalisée par un jury présidé par Céline Lazorthes, fondatrice de Leetchi et Mangopay.

Les start-up membres du Next40 :

  • Alan
  • Backmarket
  • Believe
  • Bioserenity
  • Blablacar
  • Cityscoot
  • Content Square
  • Deezer
  • Devialet
  • Doctolib
  • Evaneos
  • Finalcad
  • Frichti
  • Home Exchange
  • HRPath
  • iAdvize
  • iValua
  • Jobteaser
  • Klaxoon
  • Ledger
  • ManoMano
  • Meero
  • Mirakl
  • October
  • OpenClassrooms
  • OVH
  • Payfit
  • Recommerce
  • Sendinblue
  • Shadow
  • Sigfox
  • Shift technologies
  • Talent Soft
  • Vad Secure
  • Veepee
  • Vestiaire Collective
  • Voodo
  • Ynsect
  • Younited Credit
  • Wynd

Emmanuel Macron annonce un investissement de 5 milliards d'euros dans la French tech
Emmanuel Macron annonce un investissement de 5 milliards d'euros dans la French tech

Emmanuel Macron veut faire de la France le berceau des licornes, ces start-up valorisées plus d'un milliard de dollars. L'Hexagone en compte moins d'une dizaine pour l'instant. Le président de la République en espère 25 d'ici 2025,...