Télécoms : les valeurs à acheter... et celles à éviter

Comment se portent les entreprises emblématiques des télécoms, des deux côtés de l'Atlantique ? © pizuttipics - Fotolia.com

Les salles de marché aiment les télécoms même si elles font un distinguo entre opérateurs et équipementiers. Sans surprise, leurs faveurs vont aux seconds, "restructurés beaucoup plus tôt que les opérateurs", justifie Jeroen Brand d'ING AM. "France Télécom et ses homologues européens se livrent une concurrence très vive et affichent un endettement très élevé qui rogne leurs marges de manœuvres", renchérissent Cyrille Collet et Rodolphe Taquet, gérants du Fonds CPR Global Infrastructures chez CPR AM (Crédit agricole). Revue de détail des entreprises emblématiques de cette activité, des deux côtés de l'Atlantique.

Suggestions de contenus