Wall Street

L'investisseur lâche cette phrase au Los Angeles Time en avril 1991. Il ne fait pas confiance aux spéculateurs.
©  JDN/Dong Li

Suggestions de contenus