BlackBerry : bientôt plus qu'un fabricant de niche ?

BlackBerry : bientôt plus qu'un fabricant de niche ? Pour survivre, le constructeur canadien de smartphones pourrait être contraint de se recentrer sur un positionnement de niche. C'est ce qu'affirme un des membres de son conseil d'administration, et pas n'importe lequel.

Pour survivre, BlackBerry (ex-RIM) pourrait être contraint de se recentrer sur un positionnement de niche. C'est Bert Nordberg, l'un des membres du conseil d'administration du spécialiste des smartphones, qui l'affirme à l'occasion d'une interview accordée au Wall Street Journal. Bert Nordberg n'est pas n'importe qui. Il s'agit du PDG sortant de Sony Ericsson.

Dans l'optique de son repositionnement, le groupe canadien doit, selon Bert Nordberg, plancher sur des stratégies alternatives de rupture, et envisager de céder des activités. Bert Nordberg a rejoint le conseil d'administration de BlackBerry en février dernier.

Le 12 août, le constructeur faisait déjà état de la création d'un Comité Spécial avec pour mission d'étudier les alternatives stratégiques du groupe pour "améliorer la valeur et augmenter sa taille en vue d'accélérer le déploiement de BlackBerry 10". Parmi ces pistes étaient notamment évoquées la création de joint-ventures, la signature de partenariats ou d'alliances stratégiques, mais également une vente de la société. Le groupe envisagerait aussi de filialiser son activité BlackBerry Messenger (BBM).

BlackBerry : bientôt plus qu'un fabricant de niche ?
BlackBerry : bientôt plus qu'un fabricant de niche ?

Pour survivre, BlackBerry (ex-RIM ) pourrait être contraint de se recentrer sur un positionnement de niche. C'est Bert Nordberg, l'un des membres du conseil d'administration du spécialiste des smartphones, qui l'affirme à...