Klaxoon, l'app française de teamwork utilisée par 90% du Cac 40

Klaxoon, l'app française de teamwork utilisée par 90% du Cac 40 La solution est taillée pour optimiser l'efficacité des réunions, depuis leur préparation jusqu'au pilotage des décisions prises en passant par l'orchestration des échanges.

Fondée en 2009 par Matthieu Beucher, Klaxoon commercialise une application collaborative dite de teamwork, centrée sur l'orchestration de réunions. Après avoir levé 5 millions de dollars en 2016 (notamment auprès de Xavier Niel), cette start-up rennaise boucle un tour de table de 50 millions de dollars en mai dernier. Il est réalisé auprès de la BPI, d'Idinvest et de Sofiouest, ainsi que du fonds nord-américain White Star Capital, déjà présent lors de la première opération. Matthieu Beucher conserve le contrôle de l'entreprise.

Klaxoon revendique 90% du Cac 40 parmi ses utilisateurs, dont EDF, L'Oréal, Orange, Schneider Electrics… (voir une liste plus exhaustive sur le site UltraSaaS). Suite à son nouvel apport d'argent frais, la jeune pousse entend booster sa présence hors de France, notamment en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. Sachant que l'entreprise revendique déjà 30% de clients à l'étranger. "L'approche de Klaxoon consiste à aborder les entreprises au niveau des équipes via un espace digital pour gérer le cycle de vie des réunions, y compris l'orchestration ensuite des décisions prises. Ce qui contribue in fine à faire de son outil une plateforme collaborative voire un réseau social interne", commente Arnaud Rayrole, directeur général et co-fondateur du cabinet de conseil français Lecko. Et Matthieu Beucher de préciser : "Plus d'une dizaine de grands comptes français parmi nos clients envisagent désormais de déployer notre offre au niveau groupe."

"L'objectif est de limiter le temps entre l'émergence d'une idée, son expression, puis sa formalisation en plan d'actions"

L'offre de Klaxoon s'articule autour d'une application de tableau blanc digital. Suivant la logique des méthodes agiles, elle permet d'afficher et agencer des notes virtuelles de couleurs, dans l'optique de partager des idées, gérer des projets... Elle s'intègre dans cette optique aux écrans de meeting board de plusieurs fabricants (Samsung, LG ou Iiyama).

Pour dynamiser les échanges, l'environnement est équipé d'une interface utilisateur 100% web via laquelle les participants peuvent brainstormer et interagir avec le tableau blanc depuis leurs propres terminaux (PC, tablettes, smartphones…). Klaxoon revendique la capacité de gérer plusieurs centaines voire plusieurs milliers de connexions simultanées autour d'une même réunion.

Matthieu Beucher, fondateur de Klaxoon. © Klaxoon

Quiz, sondages, défis collectifs, parcours de formation... En parallèle, l'éditeur livre toute une pléiade de modules complémentaires pour animer les débats, accélérer le partage d'idées, de connaissances, la remontée de feedback. "L'objectif est de favoriser l'intelligence collective, mais aussi de limiter au maximum le temps entre l'émergence d'une idée, son expression, puis sa formalisation sous forme de plan d'actions", insiste Matthieu Beucher.

Disponible en mode SaaS, Klaxoon se déploie également sous forme de cloud privé via un serveur wi-fi (baptisé la Klaxoon Box). Embarquant l'application, il permet d'accéder à l'ensemble de ses fonctionnalités même en l'absence d'accès Internet. Le dispositif peut aussi se révéler utile en cas de partage de données confidentielles impliquant de rester sur un réseau privé.  "Klaxoon combine ainsi une application collaborative avec une démarche autour des méthodes agiles, t un produit, Klaxoon Box. C'est cette vision très globale qui rend l'approche originale", résume Arnaud Rayrole chez Lecko.

Comptant pour l'heure 170 salariés, Klaxoon prévoit de créer 100 postes supplémentaires d'ici un an. Un contingent qui doit se répartir à parts égales entre le commercial, la gestion de projets clients, et la recherche et développement (un département qui regroupe actuellement 50 personnes). Aux côtés de son siège rennais, la société est également présente à Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, New York et Paris.

A lire aussi

Annonces Google