Les formations des Chief Digital Officer en poste

Les formations des Chief Digital Officer en poste Quel établissement faut-il avoir fréquenté pour exercer aujourd'hui le rôle de Chief Data Officer ? Le JDN s'est plongé dans les CV de 51 CDO du SBF 120.

A l'heure de l'explosion du numérique, "Chief Digital Officer" (CDO) est un titre que l'on voit fleurir dans de nombreuses entreprises. Responsable de la politique digitale souvent chargé de piloter la délicate transformation numérique, CDO est un métier à responsabilité qui revêt une dimension stratégique importante. Le JDN a voulu savoir quelles formations il faut avoir suivi pour assurer de telles missions.

Au sein des entreprises du SBF 120, le JDN a pu compter 51 personnes actuellement en poste exerçant le métier de CDO – ou des fonctions très proches, comme directeur digital. Premier constat, peu de femmes exercent ce métier : sur ces 51 CDO, nous avons identifié 15 femmes. Deuxième constat, une écrasante majorité de ces personnes disposent d'un profil LinkedIn parfaitement rempli. Seuls deux profils sont incomplets. De quoi en savoir beaucoup sur les formations qui ont mené ces CDO à exercer ce métier.

Plus d'un CDO sur cinq affiche un MBA

Conclusion : les formations apparaissant dans les profils LinkedIn de ces CDO sont très souvent de haut niveau. 11 CDO affichent un MBA. Soit plus d'un sur cinq.

Sur 51 CDO, 8 sont passés par Sciences Po

Les établissements les plus prestigieux, et la plupart des grandes écoles françaises apparaissent aussi dans les CV. 8 sont passés par Sciences Po, et 6 par HEC. Une autre grande école de commerce est le troisième établissement le plus cité, l'ESCP (5 fois). Parmi les autres établissements apparaissant souvent figurent l'Insead (4 fois), Centrale (3), l'Ecole Normale supérieure (3), ou l'Essec (3). L'un des profils a aussi fait l'X. Un autre est diplômé des Mines. A eux seuls, ces établissements apparaissent donc 34 fois sur 49 profils - même si, bien sûr, certains CV en alignent plusieurs.

De nombreux CDO sont aussi passés par une formation à l'international, et là encore, certains établissements cotés apparaissent (comme Berkeley, Columbia ou Stanford).

Trois autres formations apparaissent aussi plus d'une fois : l'EMLyon (2 fois) Panthéon Assas (2 fois) et Supélec (également 2 fois). Aux coté de cette dernière écoles figurent d'autres formation d'ingénieurs (Télécom Paris, Supinfo, et ParisTech). Dauphine et l'Edhec comptent aussi l'un de leurs diplômés parmi ces CDO, comme le montre le graphique ci-dessous.

6
Les établissements mentionnés dans les profils LinkedIn des Chief Digital Officier du SBF 120, et le nombre de fois qu'ils apparaissent sur les CV. Liste non exhaustive, et limitée aux établissements les plus connus ou apparaissant plusieurs fois. © JDN

Annonces Google