Applications mobiles voyage & UX : le top des pratiques

Applause, leader mondial du crowdtesting, dévoile les 5 bonnes pratiques à adopter dans le cadre du développement d’une application de m-tourisme

L’expérience utilisateur, qui constitue l’un des aspects les plus importants d'un projet de développement d’application mobile, est pourtant fréquemment reléguée au second plan. L’esthétisme visuel est le visage réel de votre marque, ce que l’on voit, l’image que l’utilisateur conserve. L’expérience utilisateur, quant à elle, participe au sentiment d’affinité du consommateur pour le produit. À ce titre, l’UX fait partie intégrante du succès d’une application et peut conduire à un échec si elle est négligée. Fort de ce constat, Applause dresse la liste des 7 points à prendre en compte pour les applications liées au voyage.

1.         Penser au-delà des frontières

Par essence, une application de voyage est destinée à un public international. Quelle que soit la destination, un utilisateur doit être en mesure d’utiliser l’application dans sa langue maternelle. Les développeurs observent généralement une forte croissance du nombre de téléchargement de leurs applications une fois celles-ci localisées pour un marché. Gonzalo Juarez, co-fondateur de eTips, leader dans l’édition d’applications de voyage, explique que la mise en place d'une stratégie de localisation a entraîné une hausse de plus de 200 % du nombre de téléchargement des applications de la marque sur les app stores. Par ailleurs, pour optimiser le référencement d’une application sur les app stores, la description de l’application doit être adaptée aux mots-clés faisant écho auprès des utilisateurs de chaque pays cible, ainsi qu’à leurs préoccupations.

 

2.         Personnaliser l’expérience utilisateur

De plus en plus exigeants, les utilisateurs d’applications de m-tourisme sont en quête de voyages sur-mesure. En témoigne les conclusions de l’étude réalisée par Accenture, qui montre que 52 % des voyageurs attendent de la part des hôtels des prestations personnalisées, un chiffre qui grimpe jusqu’à 62 % chez les millennials. Les applications de tourisme doivent alors nettement mettre l’accent sur la personnalisation et fournir un maximum d’options aux voyageurs. Darren Huston, CEO de Booking, s’est d’ailleurs exprimé sur l’évolution des modes de consommation des voyageurs à l’occasion d'une interview réalisée Wall Street Journal.

 

3.         Cultiver la fidélité des usagers 

Selon John A. Goodman, auteur de l’ouvrage « Customer Experience 3.0 », les mauvaises expériences réduisent la fidélité de 20 %. L’étude menée par Accenture a quant à elle montré que seulement 10 % des personnes interrogées estiment être fidèle à leur application de voyage. L’un des enjeux est donc de créer du lien avec ses utilisateurs. Pour ce faire, les marques ne doivent pas hésiter à innover régulièrement et ainsi prendre l’ascendant sur leurs concurrents. Pour répondre à ses enjeux de fidélisation mobiles, certaines initiatives voient le jour, à l’image des app’s miles, qui permettent de récompenser l’ensemble des interactions mobiles entre un client et ses marques préférées.

 

4.         Intégrer un élément humain 

L’intégration d’une dimension humaine au sein d’une application permet de rassurer le consommateur, surtout lorsqu’il se trouve à l’étranger. La simple possibilité d’échanger avec quelqu’un peut parfois tempérer la frustration en cas d’incident et ainsi limiter les expériences négatives. Cette prise de conscience a conduit à la création de Hyper Travel, une application mobile co-fondée par des anciens de Google qui propose un véritable assistant personnel dédié à l’organisation de voyages.

 

5.         Test & Learn

Avant de considérer le lancement de son application sur le marché, il est indispensable de tester l’ensemble des fonctionnalités et mises à jour proposées sur des appareils mobiles, en situation réelle. Les bogues logiciels ou les mauvaises interfaces utilisateurs peuvent disqualifier une application avant même qu’elle ait eu la moindre chance d’émerger. Pour pallier à ces failles, les éditeurs d’applications doivent faire appel à des ressources extérieures à leur entreprise, que ce soit auprès de leurs propres clients ou auprès des experts de l'industrie. Bien que le testing en lui-même soit essentiel, savoir qui est l’origine du test, et l’endroit où la solution est testée est tout aussi important. Les entreprises peuvent en savoir plus sur l’expérience de leurs utilisateurs, et ce grâce au test de produits par des personnes réelles. Tester sur des vrais appareils, avec des vrais utilisateurs, en conditions réelles est la seule manière de comprendre en détails l’utilisation d’une application par des consommateurs une fois qu’elle sera lancée. 

Autour du même sujet

Annonces Google