Comment la gestion des données va ébranler le secteur IT en 2018 ?

Quels sont les enjeux pour les décideurs informatiques ? Pour ceux qui savent transformer les défis en opportunités, voici 5 prédictions pour 2018

Alors que les données ne cessent de croître de manière exponentielle, la conformité n’est plus une option mais un devoir pour les entreprises. Ces dernières sont confrontées à un shéma complexe dans lequel elles souhaitent à la fois adopter le multi-cloud, réduire les coûts et conserver une visibilité sur les données collectées. Nous pouvons ajouter à cela le besoin de se prémunir contre les risques de failles de données dans un monde où les cyberattaques ne font qu’augmenter.

La nécessité de recueillir le plus d’informations possible à partir des données collectées sera synonyme de succès ou d’échec pour de nombreuses entreprises en 2018. Quels sont les enjeux pour les décideurs informatiques ? Pour ceux qui savent transformer les défis en opportunités, voici nos 5 prédictions pour 2018 :

1. Les départements IT seront forcés de prendre leurs responsabilités en termes de gestion des données dans le cloud et de réduction des coûts : en 2017,  69% des entreprises considéraient à tort que la protection, la confidentialité des données et la mise en conformité relevaient de la responsabilité du fournisseur de cloud, augmentant ainsi l’éventualité d’une fuite des données. Cette tendance va de pair avec l’adoption précipitée et souvent non réfléchie de cloud multiples –  les entreprises laissant leurs considérations financières au second plan – Le secteur de l’IT risque de se réveiller brutalement cette année, avec des  entreprises qui vont découvrir qu’elles sont responsables de la gestion du cloud, et ce, probablement à travers une faille de données. D’autre part, les directeurs financiers exigeront de leur côté des réductions des coûts des infrastructures. (Source : Etude Truth in Cloud 2017)

2. Les données continueront à augmenter de manière exponentielle mais leur stockage connaîtra pour la première fois un ralentissement : l’an dernier, le taux de croissance annuel des données s’est littéralement envolé pour atteindre 48,7%, comblant la capacité de stockage disponible. Mais au final plus de 50% des fichiers stockés par les entreprises étaient de nature “inconnue”. En 2018, les entreprises adapteront leur manière de stocker en allant de la “sauvegarde de tout” vers l’identification et le stockage des données qui fournissent des renseignements précieux ou contiennent des informations sensibles (Source : Data Genomics 2017).

3. Les premières amendes dans le cadre de GDPR concerneront les entreprises du monde entier : malgré la date limite éminente (fixée au 25 mai 2018), seules 31% des entreprises interrogées par Veritas Technologies pensent aujourd’hui être conformes à GDPR. Les amendes en cas de non-conformité seront conséquentes et cette réglementation impactera chaque entreprise gérant les informations de citoyens européens. (Source : Etude GDPR).

4. La gestion des données  deviendra plus « intelligente » grâce aux technologies analytiques : les avancées en termes d’analyse commencent à faire évoluer les conditions traditionnelles d’archivage, de sauvegarde et de conservation, pour aller au-delà de simples « capacités supplémentaires ». Les nouvelles techniques d’évaluation des données seront améliorées par l’intelligence artificielle qui repensera la gestion du cycle de vie de l’information à travers l’automatisation des politiques adoptées et une gestion de données plus intelligentes. Les entreprises s’appuieront sur leur stockage traditionnel pour obtenir des informations qui faciliteront des initiatives de ventes et des expériences utilisateurs améliorés quelque soit leur domaine d’activité.

 5. Les fuites de données vont augmenter : l’Identity Theft Resource Center a dénombré 1093 fuites de données l’an dernier, une progression de 40% par rapport à 2015. Ce stade a presque été atteint au mois de juillet 2017. Il est donc primordial pour les entreprises de disposer d’un moyen simple et complet de protéger et de sauvegarder la gestion des charges dans le cloud dans des environnements complexes et sur sites – autrement dit l’ensemble de leur infrastructure - Ce moyen doit être flexible, intelligent et évolutif, spécialement au vu des atteintes sévères et puissantes provoquées par les rançongiciels, que ce soit sur les anciennes ou les nouvelles charges de travail.

Mais le tableau n’est pas si noir…  Les entreprises en mesure de mettre de l'ordre dans leur gestion des données seront en bonne position pour prospérer au cours des 12 prochains mois. Devenir conforme, adopter l'intelligence artificielle et comprendre les problèmes de sécurité leur permettra de réduire considérablement les risques de pénalités, ou pire, de ternir leur image de marque. Les opportunités existantes qui permettent d’améliorer l’hygiène,  la sécurité et la gestion des données permettront aux entreprises d'offrir de meilleures expériences utilisateurs, de fidéliser leurs clients, d’augmenter leurs revenus ainsi que de soigner leur réputation.

Annonces Google