ABBAtars et Ready Player One, ou comment la réalité mixte transformera nos vies

ABBA est l’un des derniers groupes de pop, et sans conteste l'un des plus célèbres, à s’aventurer, à l’instar d’Elton John et de Gorillaz, dans la réalité augmentée (RA). En 2019/2020, ses membres inaugureront une tournée au cours de laquelle ils se produiront sous la forme d’avatars numériques générés par ordinateur.

Pour Björn Ulvaeus, l'un des musiciens d’ABBA, l’idée consistait à produire des copies numériques des membres du groupe à un certain âge, susceptibles d’effectuer ensuite des tournées à leur place. Bienvenue dans la nouvelle ère de l’« ABBAtar ».

Le nombre d’exemples concrets d'applications de RA – et de réalité virtuelle (RV) – ne cesse d’augmenter, aussi bien dans l’industrie du spectacle et des médias que dans d'autres secteurs. C'est la raison pour laquelle il nous paraît nécessaire d’examiner l’influence que ces technologies immersives exerceront sur l’avenir du travail ainsi que sur notre vie quotidienne.

 

Un flot de nouvelles expériences consommateur

La RA fera de plus en plus partie intégrante de notre quotidien. Aujourd'hui, bon nombre d’entre nous ressentons le besoin irrépressible de consulter notre smartphone toutes les cinq minutes, besoin qui se traduira demain par un passage harmonieux vers la réalité augmentée. Imaginons qu’un jour nous n’ayons plus besoin de nous connecter à Internet depuis un PC ou un mobile, et que nos lunettes intelligentes à RA du futur nous permettent d'évoluer dans une informatique augmentée et immersive, sans bloquer totalement la « réalité réelle » qui nous entoure (à la différence de ce que propose la RV).

Il n’est d’ailleurs pas totalement invraisemblable de dire que nous disposerons peut-être bientôt d’un univers expansif de RV tel que l’« OASIS » de Ready Player One. Il est possible que nous assistions à la création par une entreprise d’un « parcours d’expérience » basé sur l’Intelligence Artificielle (IA) qui suggère et personnalise le scénario parfait concernant ce que l’utilisateur voit, ressent et ce avec quoi il interagit, de la même façon que Spotify analyse et adapte la musique aux attentes de chaque auditeur. Cela pourra inclure différents éléments : décor, lieu, informations, son, personnages, suggestions d'objets ou d'expériences à acheter, amis avec lesquels se connecter, etc.

 

L'émergence de l’économie de l’expérience

Le nombre accru d’outils de RA et de RV modifiera notre façon de consommer du contenu, annonçant ainsi l’émergence de l’économie de l’expérience. Elle servira de moteur permettant de stimuler encore plus de créativité et d’expériences, aussi bien pour les consommateurs que pour les entreprises. Un jour booking.com pourra donner la possibilité à des touristes, grâce à la RV et à la RA, de leur faire vivre de l'intérieur la gestion d’un vignoble français.

La RA transformera le mode de fonctionnement des entreprises et leur permettra d'élargir les produits et services qu'elles proposent aux clients. Par exemple, les constructeurs automobiles d'aujourd'hui pourraient devenir les principaux fabricants de jeux de demain. Un fabricant de votre voiture pourrait offrir la possibilité à un fan de l’univers de Star Wars de s’immerger dans le décor du film le temps d’un trajet jusqu’à son lieu de travail qui serait l’Etoile de la Mort par exemple –bien évidemment dans le respect des conditions de sécurité.

Bientôt les consommateurs pourront se connecter à une chaîne immersive de RA dédiée à Game of Thrones et interagir de façon dynamique avec différents personnages, dans différents décors ou royaumes, puis changer de chaîne pour se plonger dans l’univers de Stranger Things, d'Harry Potter ou se mêler aux danseurs de La La Land. Les possibilités sont infinies.

Au vu des progrès imminents des technologies de RA, ces exemples ne sont pas totalement invraisemblables.

 

De nouveaux emplois et de nouvelles façons de travailler

Dans la foulée de ces changements dans nos modes de consommation, nous assisterons à l'émergence de nouveaux emplois. À l'instar des compositeurs, des maçons et des dramaturges très prisés il y a un siècle, les constructeurs d'expériences de RA seront leurs successeurs du XXIe siècle. Ils seront à la fois « chefs d’orchestre d’expérience », « consolidateurs de données » et « rédacteurs de scénarios de CX/UX ». Ils aideront à concevoir, rédiger, créer, calibrer, gamifier, construire et, surtout, personnaliser la nouvelle génération d’histoires extraordinaires qui inspireront nos expériences.

De nombreux dirigeants d’entreprise perçoivent l’arrivée imminente d’un univers complet de RA. Les entreprises ayant d’ores et déjà reprogrammé numériquement leurs activités autour des réseaux sociaux, de la mobilité, de l’analytique et de l’Internet des Objets (IoT) sont bien placées pour en tirer parti rapidement et de façon durable, dans la mesure où la RA et la RV s'appuient sur ces technologies.

Certains adoptants progressistes ont toutefois déjà engagé certaines actions pratiques. C’est le cas de l’Institut Curie/Hôpital René Huguenin de Saint-Cloud qui recourt à la RV pour aider les patients atteints de cancer à mieux supporter l’injection régulière des médicaments de chimiothérapie en diminuant leur niveau de stress, ou encore du partenariat entre Augmedix, Inc. et Google qui utilise la RA dans les hôpitaux afin de renforcer la relation médecin-patient en fournissant un accès rapide au dossier médical de ce dernier. Au vu de ces premières avancées, les organisations qui n’intègreront pas la RV et la RA au sein de leurs canaux existants risquent de se retrouver à la traîne face à leurs concurrents. 

Annonces Google