L'externalisation RH : oui, mais avec précaution

Conférence sur l'alignement de la fonction RH dans le cadre d'une réorganisation d'entreprise, animée par Sopra Group. © Benchmark Group

Dématérialisation des processus RH, essor des SIRH en mode SaaS, enjeux des réseaux sociaux au service de l'entreprise... Autant de thématiques passées par les 21 conférences du salon. Quatre d'entre elles ont d'ailleurs abordé les aspects liés à l'externalisation des processus RH (paye, GRH...).

Une problématique de premier plan au regard des derniers chiffres publiés par le cabinet Markess. Ce dernier faisant état d'une croissance de 10,1% par an du marché de l'externalisation des applications et processus RH en France entre 2008 et 2010 (à 1,17 milliard d'euros de revenus).

Mais alors que les gains - en particuliers financiers - apparaissent alléchants, certaines précautions à prendre demeurent. "Un responsable RH peut être très bon dans la gestion directe de son SIRH mais beaucoup moins dans le passage de témoin à un tiers. Il ne faut pas sous estimer ce passage du faire au faire faire, car l'expérience montre que c'est souvent un point d'achoppement d'un projet d'externalisation RH" , a prévenu Jean-François Rochaix, directeur business consulting d'HR Access.

Suggestions de contenus