Emmanuel Mériot (Autonomy) "La crise ne remet pas en cause les projets ECM"

Le succès de l'analyse de contenus des médias sociaux pousse Autonomy à se positionner. Pour ce faire, il compte sur les synergies issues du rachat d'Interwoven.

Quelles synergies avez-vous pu dégager suite au rachat d'Interwoven ?  

Plus de 4 mois après le rachat d'Interwoven, nous avons pu réaliser des synergies aussi bien d'ordre commercial que technique. Depuis l'origine, nous nous sommes engagés dans ce que nous appelons le mean based marketing pour donner des clés de compréhension et d'analyse de l'information structurée et non structurée aux directions métiers.  

Et aujourd'hui, nous avons étendu notre offre aux utilisateurs des solutions de gestion de contenu d'Interwoven en intégrant notre plate-forme Idol à TeamSite. Grâce à elle, nous lui apportons des capacités d'analyse, de création de sites en ligne et de test supplémentaires.

Mais cette synergie technique ne se limite pas à TeamSite. Ainsi, nous avons aussi annoncé l'intégration des media bean d'Interwoven dans notre famille de produits Virage de content rich media management pour fournir aux entreprises des moyens d'analyses et de compréhension des flux audio et vidéo.

Le rapprochement d'Autonomy avec Interwoven ne nous incite pas à mener une politique de réduction de nos coûts de structure. Car nous allons continuer à investir 20 à 25% de notre chiffre d'affaires dans des projets de recherche et de développement.

L'analyse des contenus des medias sociaux est-il une priorité pour les entreprises ?

Nous estimons que les médias sociaux n'ont pas encore atteint leur vitesse de croisière. La plupart des indicateurs, dont les estimations du cabinet Forrester qui table sur une augmentation de 53% de ce type de contenus pour 2009, montrent qu'il s'agit en tout cas d'une tendance à long terme. On dépasse donc l'effet de mode et les entreprises sont à la recherche d'outils pour analyser tout ce qui ce dit sur ce type de réseaux.

"Je ne pense pas que les solutions d'ECM Open Source sont aujourd'hui matures"

En lançant la solution Autonomy Interwoven Social Media Analysis nous répondons à un besoin concret en matière de gestion des risques pour alerter les entreprises d'un discours ou de commentaires négatifs sur une de leurs marques, de photos de leurs produits pas attirantes... La technologie que nous avons déployé permet d'analyser tout type d'informations : photos, images, vidéo, audio, texte.

Certains clients historiques d'Interwoven comme Axa, Schneider ou encore Arkema se montrent très intéressées par notre nouvel outil d'analyse de contenus sur réseaux sociaux et mettent en place des pilotes. Nous espérons bien qu'ils soient mis en production avant la fin de cette année. C'est en bonne voie car nous n'observons pas d'effet de bord particulier lié à la crise, et les projets ECM ne sont pas pour le moment remis en cause.

En tant qu'acteur historique du marché en particulier de la recherche, craigniez-vous la percée des offres Open Source ?

Les activités d'Autonomy dépassent largement le cadre de la recherche, même si elle reste une fonctionnalité clé de notre catalogue. Notre approche est d'apporter une compréhension du sens de l'information et permettre aux entreprises de répondre à leurs problématiques : pourquoi un client abandonne son panier en ligne, saute des pages, préfère telle ou telle couleur de produit ? Nous proposons pour cela des outils de statistiques et de reporting avancées, avec la possibilité d'interagir en temps réel.

Quoi qu'il en soit, je ne pense pas que les solutions d'ECM Open Source sont aujourd'hui matures. De plus, les entreprises qui mènent des projets stratégiques en matière d'ECM se doivent d'avoir à leur disposition des outils à la hauteur de leurs enjeux. Or, les offres Open Source montrent leurs limitent pour répondre à des problématiques de publication multicanal, de ciblage et de personnalisation ou encore d'analyse des contenus mobiles. Les entreprises sont nombreuses à demander des architectures ECM modulaires, scalables, qui peuvent être déployées rapidement sans processus lourd d'intégration et risquant de mobiliser trop de ressources.

Emmanuel Mériot est responsable commercial France et EMEA d'Autonomy.

Annonces Google