SAP Store : quand SAP reprend les recettes de l'App Store

En lançant sa boutique en ligne, l'éditeur de progiciels propose un éventail d'applications pour smartphones, tablettes, mais aussi pour son ERP Business ByDesign.

SAP a annoncé à l'occasion de sa conférence annuelle SAPPhire Now + SAP TechEd de début novembre à Madrid le lancement de son SAP Store. But de la manœuvre : proposer aux utilisateurs de smartphones et tablettes sous Android, BlackBerry, Windows Mobile et bien sûr iOS d'accéder à de nombreuses applications métiers.

Des applications réalisées par l'éditeur allemand ou par ses partenaires (la majorité des offres sont proposées par ces derniers) . Une cinquantaine d'applications ont été lancées à l'occasion du lancement, gratuites ou payantes. Le modèle de rémunération choisi pour les applications tierces ? 85% des bénéfices pour les développeurs, et les 15% restants pour SAP.

Une cinquantaine d'applications proposées pour le moment

Pour l'heure, on trouve une cinquantaine d'applications sur le SAP Store : les trois-quarts proposées par SAP et les autres par des tiers (Advent Global Solutions, Arteria Technologies, Slalom Consulting...).

Afin de faciliter l'accès aux applications métiers depuis son terminal mobile (ventes, ressources humaines, comptabilité financière, approvisionnement...), SAP propose une application "porte d'entrée", SAP Mobile Apps, faisant office de portail vers toutes les offres de la boutique en ligne.

Parmi les différentes applications disponibles, on trouve le suivi de la gestion des temps (Timesheet), la gestion des notes de frais (Travel Expense Approval), la gestion du suivi des demandes de congés (Leave Request), la gestion des ventes (Sales onDemand), mais aussi un outil de recherche de profils et de mise en relation (Employee Lookup).

Ce dernier, proche dans son fonctionnement d'une fonctionnalité de réseau social (connexion à son réseau interne), pourrait d'ailleurs bien préfiguré le premier essai de SAP en la matière. D'autant que les bruits de couloir enflent actuellement concernant la probable arrivée de l'éditeur sur le terrain des réseaux sociaux via une acquisition. Un mouvement loin d'être dénué de fondement au regard des précédentes initiatives lancées par Salesforce.com (Chatter) et Oracle (Oracle Social Network).

Audience et monétisation, les deux inconnues de l'équation SAP Store

Le SAP Store ne se limite pas pour autant aux applications pour smartphones et tablettes. L'éditeur en a profité pour en faire la porte d'accès à toutes les applications et autres extensions taillées pour son ERP maison en mode SaaS, Business ByDesign.

Des applications gratuites sont ainsi disponibles (KPI One Page Report, Capital Health Check, Sales Order Analysis for Sales Representatives...) mais aussi payantes. Avec une tarification indiquée qui peut varier de 1,5 (Mobile Projects) à 750 dollars (IBIS Multi-Project-Cockpit).

Les solutions proposées répondent à des besoins variés (relation client, achats, ressources humaines...) pour des organisations de tous secteurs (santé, distribution, médias, banques, biens de consommation, BTP...).

Aux côtés de SAP, des partenaires historiques de l'éditeur se sont également investis dans le SAP Store, dont Accenture (Internal Subcontracting), Siemens Enterprise Communication (OpenScape) et Crossgate (B2B Business Partner Integration and Collaborative Service).

SAP Store : quand SAP reprend les recettes de l'App Store
SAP Store : quand SAP reprend les recettes de l'App Store

En savoir plus Interview : Franck Cohen (Président SAP Europe) Dossier : SAP SAP a annoncé à l'occasion de sa conférence annuelle SAPPhire Now + SAP TechEd de début novembre à Madrid le lancement de son SAP Store. But de la...