SEO : les erreurs les plus courantes des e-commerçants français

SEO : les erreurs les plus courantes des e-commerçants français Erreurs 404, contenu dupliqué ou balises title manquantes, dans quels écueils les vendeurs en ligne sont-ils les plus nombreux à tomber ? La réponse avec SEMRush.

L'accumulation d'erreurs en SEO peut vite décourager les robots de crawl des moteurs de recherche. Et donc altérer les performances SEO d'un site. Pour savoir quelles sont les erreurs les plus fréquentes chez les e-marchands, l'éditeur de solutions SEO SEMRush a passé au crible les sites des 200 vendeurs en ligne les plus performants en termes de trafic organique. Ils ont distingué 29 erreurs, susceptibles de nuire directement aux performances du site, 30 avertissements, moins graves mais que de nombreux référenceurs conseillent de corriger et 13 avis ou points d'amélioration. Voici le classement des erreurs SEO des e-commerçants français.

1. Les erreurs

Les trois erreurs qui concernent le plus grand nombre de vendeurs en ligne impliquent la présence de contenu dupliqué sur le site. Sur Google, la méta description et la balise title des pages sont visibles directement sur les pages de résultats. Le moteur attend des sites qu'elles soient uniques pour être sûrs d'apporter des informations précises aux internautes. Par ailleurs, le contenu leur sert à comprendre comment indexer une page et sur quelles requêtes l'inclure dans les résultats. Le contenu dupliqué complique donc le travail des moteurs de recherche et la grande majorité des e-commerçants ont au moins un type de contenu dupliqué sur leur site. Des outils comme Screaming Frog ou Siteliner permettent de les détecter.

% de sites concernés Erreur
87,10% Meta descriptions dupliquées
84,70% Balise title dupliquée
65,90% Contenu dupliqué
64,70% Le bot n'a pas pu crawler la page
61,20% Chargement de la page lent
58,80% Erreurs 4xx
57,60% Liens internes cassés
45,90% Problèmes de contenu mixte
34,10% Conflits d'attributs hreflang dans le code source de la page
31,80% Mauvaises pages dans le sitemap.xml
29,40% Balise title manquante ou vide
23,50% Liens hreflang incorrects
18,80% Certificat enregistré avec un nom de domaine incorrect
14,10% Images internes cassées
12,90% Erreurs 5xx
9,40% Page HTML de grande taille
8,20% Fichiers JavaScript et CSS internes cassés
7,10% Erreur de format dans sitemap.xml
7,10% Ni URL canonique ni redirection 301 à partir d'une page HTTP
5,90% Expiration du certificat
4,70% Erreur de format dans robots.txt
3,50% URL canoniques cassées
2,40% Chaînes et boucles de redirection
2,40% Fichier sitemap trop gros
2,40% Pages non sécurisées
2,40% Problème de résolution DNS
2,40% Problèmes avec les valeurs hreflang
1,20% Ancienne version du protocol de sécurité
1,20% Redirections meta refresh

2. Les avertissements

Rares sont les e-commerçants dont le site ne comporte pas de pages avec un ratio texte/HTML trop bas. Ce type d'erreur envoie un signal négatif aux robots des moteurs de recherche qui peuvent en déduire que la page est soit trop lourde et potentiellement lente à charger soit emplie d'un contenu de faible valeur. Alléger son code ou allonger son texte peuvent constituer, selon le contexte, de bonnes solutions.

Quant à la taille de la balise title, autour de 71 caractères (l'équivalent de 600 pixels) chez Google, elle a un impact sur le taux de clic. Si le titre, trop long, est en partie caché dans les résultats de recherche, ce sont des informations perdues pour les internautes, qui risquent de moins cliquer.

Enfin, les attributs alt sur les images sont une occasion supplémentaire de mentionner le mot-clé principal d'une page. Une image sans balise alt est moins utile pour le référencement de sa page. Pour les e-commerçants, les images des produits sont une occasion supplémentaire de se positionner sur les requêtes avec le nom du produit, par exemple.

% de sites concernés  Avertissement 
95,30% Ratio texte/HTML bas
92,90% Balise title trop longue
88,20% Attributs ALT manquants
84,70% H1 manquant
75,30% Liens pointant vers des pages HTTP pour un site HTTPS
71,80% Redirections permanentes
69,40% Meta descriptions manquantes
68,20% Fichiers JavaScript et CSS non réduits 
61,20% Nombre de mots faible (sur page)
56,50% Contenu dupliqué dans les balises h1 et title
56,50% Liens internes avec des attributs Nofollow
47,10% Sitemap.xml non trouvé
47,10% Underscores dans les URL
43,50% Fichiers JavaScript et CSS non compressés
42,40% Balise title est trop court
37,60% Attributs hreflang et lang manquants
35,30% Fichiers Javascript et CSS non mis en cache 
25,90% Liens externes cassés
22,40% Ressources internes refusées
17,60% Doctype non déclaré
12,90% Trop de paramètres URL
11,80% Pages non compressées
8,20% URL HTTP dans sitemap.xml pour un site HTTPS
5,90% Images externes cassées
4,70% Encodage non déclaré
3,50% Contenu flash utilisé
3,50% Taille totale des fichiers JavaScript et CSS trop importante
1,20% Pas de support SNI
1,20% Sitemap.xml non indiqué dans robots.txt
1,20% Trop de fichiers JavaScript et CSS

3. Les avis

Pour les sites qui cherchent des pistes d'amélioration, le développement des liens internes constitue une première option, puisque 94,1% des marchands en ligne possèdent au moins une page ne contenant qu'un seul lien interne sur leur site. Les liens internes permettent de construire le maillage interne et de renforcer le référencement des pages importantes, vers lesquelles pointent le plus de liens. Attention également à s'assurer que les pages bloquées pour le crawl le soient à bon escient.

% de sites concernés  Avis
94,10% Pages avec un seul lien interne
89,40% Bloqué pour le crawl
89,40% Pas de support HTTP
84,70% Redirections temporaires
77,60% Plusieurs balises h1
43,50% Liens externes avec des attributs Nofollow
41,20% Ressources externes refusées
23,50% Robots.txt non trouvé
10,60% Problème d'inadéquation de langue hreflang
9,40% Profondeur de crawl de la page (plus de 3 clics)
7,10% URL trop longues
4,70% Pages sitemap orphelines
2,40% Bloqué par X-Robots-Tag : noindex HTTP header

Et aussi 

Annonces Google