Google : la March 2019 Core Update inverse en partie les effets de la Medic Update

Google : la March 2019 Core Update inverse en partie les effets de la Medic Update Des sites pénalisés par la mise à jour du moteur de recherche en août dernier voient désormais leur visibilité augmenter de 100%. Buzzfeed se contente d'un +36%. Vanity Fair, lui, dégringole de 44%

[Mise à jour le 19 mars à 10h53] : Selon les premiers résultats, la mise à jour March 2019 core update de Google la semaine dernière a eu un effet inverse à celle du premier août (Medic Update). Les sites dont les performances ont baissé en août voient leurs résultats remonter maintenant, et inversement. C'est en tous cas ce que constatent presque 60% des référenceurs ayant répondu à une enquête lancée par le site d'actualités Search Engine Land. Le site donne plusieurs exemples de gagnants et perdants. Parmi les premiers, Buzzfeed et Techcrunch voient leur visibilité augmenter respectivement de 36% et 19%. Chez les seconds, on trouve notamment The Atlantic (-48%) et Vanity Fair (-44%).

Le 15 mars, Google a proposé sur Twitter un nom officiel pour la mise à jour de son algorithme du 12 mars : "Nous comprenons que ça puisse être utile de donner un nom à certaines mises à jour. Notre nom pour cette mise à jour est "March 2019 Core Update". Nous pensons que ça aide à éviter des confusions ; cela donne le type de mise à jour et quand elle a eu lieu". 

Google avait déjà confirmé le 13 mars avoir déployé la veille une mise à jour en profondeur de son algorithme. Une MAJ désormais baptisée Florida 2 vu son ampleur. Le moteur de recherche renvoie ses interlocuteurs à son tweet publié lors de la mise à jour majeure de mars 2018 : "Chaque jour, Google réalise un ou plusieurs changements pour améliorer ses résultats. Certains ciblent des améliorations précises, d'autres sont des changements en profondeur. La semaine dernière, nous avons réalisé un changement en profondeur. Nous le faisons de manière routinière, plusieurs fois par an".

Circulez, il n'y a rien à voir ? En France, Fabien Raquidel, consultant SEO, et Aurélien Bardon, fondateur de l'agence SEO Aseox, ont bel et bien constaté des mouvements dans les pages de résultats depuis le mardi 12 mars, date de la mise à jour. "Certains sites dont le positionnement avait baissé au moment de la mise à jour Medic-update du 1er août, remontent", constate Fabien Raquidel. Selon nos informations, c'est notamment le cas de Medisite.fr. Mais d'autres sites traitant de santé ont été impactés négativement.

Aurélien Bardon, lui, cite le cas d'un client, "e-commerçant, dont la thématique est très loin de la santé" qui avait perdu de nombreuses positions en août et ne les avait pas retrouvées depuis. "Nous avions juste ajouté du contenu sur des catégories et supprimé quelques vieux liens", explique le CEO d'Aseox, "et depuis deux jours, nous reprenons beaucoup de positions que nous avions avant la Medic-update, mais pas encore les plus belles ".

Outre-Atlantique aussi, le lien semble se faire avec la Medic-update de cet été. Parmi les sites impactés par cette dernière, certains référenceurs voient des pages très pauvres en contenu progresser dans les SERP. Ils se demandent si Google n'a pas baissé ses exigences en matière de contenu au profit de l'autorité de domaine du site :

Et aussi : 

Autour du même sujet

Google : la March 2019 Core Update inverse en partie les effets de la Medic Update
Google : la March 2019 Core Update inverse en partie les effets de la Medic Update

[Mise à jour le 19 mars à 10h53] : Selon les premiers résultats, la mise à jour March 2019 core update de Google la semaine dernière a eu un effet inverse à celle du premier août (Medic Update). Les sites dont les performances ont baissé en août...