Phantom, la puissante mise à jour secrètement déployée par Google

Phantom, la puissante mise à jour secrètement déployée par Google Plusieurs sites expliquaient avoir subi des baisses de leur trafic organique début mai. Google n'avait rien dit, mais il a fini par confirmer le déploiement d'une puissante mise à jour, sur les traces de Panda.

[Article mis à jour le 20/05/2015] Les témoignages convergeaient : Google semblait avoir déployé une puissante mise à jour début mai. Le moteur ne l'avait jusqu'à aujourd'hui pas confirmé, mais de nombreux responsables de sites ont expliqué avoir vu leur trafic organique chuter en début de mois. Paul Edmondson, le CEO de HubPages, un domaine qui regroupe 870 000 petits blogs, a ainsi admis avoir perdu pas moins de 22% de son trafic organique le 3 mai.

Selon des chiffres de Searchmetrics cités par Nbcnews.com, le site eHow, qui appartient, comme HubPages à Demand Media, a aussi été impacté. "WikiHow et Answers.com ont aussi chuté, mais dans des proportions moins sévères", explique Nbcnews.com. De nombreux outils détectant les variations dans les résultats ont aussi relevé une secousse, même en France, au début du mois de mai.

Phantom, dans le sillon de Panda

Le spécialiste du SEO Glenn Gabe a baptisé cette mise à jour Phantom. Il l'a plus précisément nommée Phantom 2, car il s'agit selon lui d'une mise à jour qui avait déjà eu lieu une première fois en mai 2013, là aussi sans que Google ne vienne la confirmer comme il le fait habituellement.

D'après l'analyse poussée et convaincante que Glenn Gabe a mise en ligne, Phantom 2 partage quelques caractéristiques avec Panda. Pour résumer, Phantom semble en effet pénaliser des sites dont le contenu est jugé de trop faible qualité – d'ailleurs, certains des sites victimes de Phantom ont pu déjà avoir à affronter Panda dans le passé, souligne Glenn Gabe. Plus précisément, son analyse conclut que les sites proposant du contenu maigre, fait pour attirer les clics, ou trop chargé de pub, de pop up ou de vidéos ont été les principales cibles de la mise à jour.

Le 20 mai 2015. Google a fini par admettre, et confirmer que son algorithme avait bien été mis à jour, et notamment "la manière dont la qualité du contenu est évaluée". Le moteur a expliqué au site spécialisé SearchEngineLand.com que si "aucune mise à jour ciblant le spam" n'avait eu lieu, "le cœur de l'algorithme de classement avait changé". Mountain View n'a pour l'heure pas donné d'autres explications.

Annonces Google