Les ventes mondiales de PC limitent la casse

Les cabinets Gartner et IDC ont annoncé des niveaux de ventes moins catastrophiques que prévus pour ce deuxième trimestre. Pour l'année 2009, iSuppli hisse cependant le drapeau noir de la crise.

Alors qu'ils tablaient sur des baisses respectives de 6% et de 10% du marché mondial des PC au deuxième trimestre 2009, les cabinets Gartner et IDC ont fait état de chiffres meilleurs que prévus. Ainsi, le premier a révélé un marché en baisse de "seulement" 3,1%, tandis que le second a de son côté annoncé un décrochage de 5%.

En dépit de quelques divergences, tous deux s'accordent à dire que le trimestre écoulé a été moins pire que prévu, et que le palmarès des plus grands constructeurs de PC se décompose ainsi : HP, Dell, Acer, Lenovo et Toshiba.

Le cabinet IDC estime à 66,3 millions le nombre de PC écoulés dans le monde, dont 13,1 millions pour HP, 9,11 millions pour Dell, 8,43 pour Acer, 5,76 pour Lenovo et 3,49 pour Toshiba. Des niveaux de ventes sensiblement équivalents à ceux fournis par le Gartner.

Les deux cabinets rendent en tout cas compte des mauvaises performances réalisées par Dell. Considéré dans la période avant-crise comme l'un des constructeurs les plus dynamiques et novateurs, son modèle économique tend en cette période économique instable à montrer ses limites.

Les revenus de Dell sur 1 an ont chuté de 17%, tandis que sa part de marché a reculé de 2 points

Avec un recul de ses revenus sur un an de 17%, Dell réalise en effet sur ce trimestre une bien mauvaise performance faisant chuter sa part de marché de 2 points à 13,6% pour le Gartner et de 2,4 points à 13,7% pour IDC. A contrario, mentions spéciales à Acer, dont les revenus ont augmenté sur la période de 23,7% pour une part de marché de 12,7% (IDC).

Par ailleurs, toutes les zones géographiques n'apparaissent pas touchées de façon homogène par la faiblesse actuelle de la demande. Ainsi, selon le Gartner, les ventes américaines de PC ont atteint les 16,35 millions d'unités, soit une baisse en volume limitée à 1,2%. Une performance - même si la Chine fait mieux avec une croissance de 7% - au regard de celles affichées dans d'autres régions du globe.

En particulier en Amérique Latine, où les ventes ont chuté de 16,6% sur 1 an, à 5,8 millions d'unités. Ou encore en zone Europe Moyen-Orient Afrique (EMEA) où elles ont même trébuché de 10,9%, avec 20,58 millions d'unités écoulées.

Mais le marché des PC dans le monde a beau avoir limité la casse à l'occasion de ce deuxième trimestre 2009, les choses pourraient bien se gâter encore plus pour 2009. Comme pour jouer l'oiseau de mauvais augure, iSuppli a ainsi revu à la baisse ses prévisions.

Alors qu'il tablait sur une timide progression de 0,7% des revenus de ce marché grâce à une fin d'année solide, le cabinet envisage aujourd'hui un recul d'au moins 4%. La période de fin d'année va donc s'avérer cruciale pour les constructeurs de PC qui habituellement peuvent compter sur les queues de budget pour gonfler leurs revenus. Gageons qu'ils seront cette année encore plus nombreux que d'habitude à croire au Père Noël.

Annonces Google