HTTP 2.0 : l'IETF retient le protocole SPDY de Google

HTTP 2.0 : l'IETF retient le protocole SPDY de Google Le consortium de standardisation des protocoles réseau a choisi une proposition de Google pour former ce qui pourrait devenir la version 2.0 de HTTP.

Dévoilée par Google en 2009, la technologie SPDY (prononcer speedy) vient d'être retenue par le consortium de standardisation des couches réseau IETF (pour Internet Engineering Task Force). Son objectif ? Reposant sur la couche TCP, SPDY est comme HTTP un protocole de niveau 7. Il a pour but de compléter HTTP en activant un processus d'optimisation lors de l'ouverture d'une session. Un dispositif qui consiste à multiplexer les requêtes sur la même connexion TCP, avec à la clé une gestion de la priorité des requêtes et la compression des en-têtes HTTP.

Problème : pour fonctionner, SPDY doit être implémenté à la fois par le navigateur et le serveur. D'où la nécessité d'en faire un standard. Ce sur quoi Google travaille déjà depuis plusieurs mois. La publication d'un premier document de travail par l'IETF est par conséquent une excellente nouvelle pour le groupe. Le processus de travail au sein du consortium devrait néanmoins demander plusieurs mois avant d'aboutir. Reste à savoir également si les éditeurs de navigateurs suivront.

Document de travail de l'IETF sur SPDY
 

Annonces Google