Recrutement, salaires... : ce que veulent vraiment les développeurs

Recrutement, salaire... les souhaits des développeurs L'essor de l'industrie numérique a consacré les développeurs. Denrée rare et convoitée, voici cinq pistes permettant de comprendre ce qu'ils recherchent, chiffres à l'appui.

On le sait, le secteur du numérique ne connaît pas la crise. Il est même en pleine expansion. Pourtant, il connaît lui aussi ses difficultés, notamment sur le terrain du recrutement. Les développeurs sont en effet une denrée rare, et les entreprises peinent à grossir leur rang. Une tendance que le site de recherche d'emploi Remixjobs, spécialisé dans les métiers du web, analyse tous les jours. Afin d'aider l'industrie du numérique à recruter des candidats, le site dévoile une étude réalisée auprès de 2 000 développeurs, destinée à comprendre leurs attentes et la manière de les séduire.

1- Une cible jeune et qualifiée qui ne craint pas le chômage

L'étude révèle que plus de 75% des développeurs ont moins de 30 ans. Il s'agit donc d'une tranche de la population particulièrement jeune, qui correspond à celle que l'on appelle les "digital natives" (ayant grandit avec les nouvelles technologies). C'est aussi une cible qualifiée puisque 35% des développeurs interrogés sont issus de grandes écoles, et ont un bac+5, et que 46% d'entre eux ont entre deux ans et cinq ans d'expérience en programmation. Enfin, seuls 12% des développeurs inscrits sur Remixjobs sont à la recherche active d'un emploi... Tous les autres sont étudiants (25%), employés (50%) ou en Freelance (11%).  

2- Un bon salaire c'est bien, être épanoui c'est mieux

Actuellement, 37% des développeurs français gagnent un peu moins de 24 000 euros par an ; 30% touchent entre 25 000 euros et 34 000 euros par an. Les développeurs savent bien que leurs compétences sont recherchées, aussi, n'accepteront-ils probablement pas de poste bradés. Cependant, il apparaît qu'un très bon salaire n'est pas le critère décisif à l'heure de se choisir un emploi, puisque pour plus de 71% des développeurs interrogés, le plus important, c'est d'intégrer un projet intéressant. Viennent ensuite la possibilité de s'épanouir (critère décisif pour 48% des sondés) et l'opportunité d'apprendre (40%), quand le salaire élevé n'est déterminant que pour 27% des développeurs interrogés. 

3- Top 3 des technologies et des industries préférées des développeurs

Quelles sont les technologies qui séduisent le plus les développeurs ? Pour 62% des sondés, c'est le pack HTML5 / CSS3 / WebGL qui est le plus attractif, suivi par les technologies PHP (55%) et JavaScript (45,29%). Du côté des compétences, on trouve majoritairement des Front-end web développeur (25%), des Back-end développeurs (17%) et des Full stack web développeurs (22,30%). Ils sont 30% à travailler dans le service web, 23% dans les agences web, et 17% dans l'industrie du logiciel. 

4- Les développeurs ne fréquentent pas les sites de recherche d'emploi traditionnels

Si vous recherchez un développeur, a priori, inutile d'aller le traquer sur Pôle Emploi ? Les développeurs sont plus de 67% à ne pas avoir eu recours à un site d'emploi pour trouver leur poste, préférant privilégier les candidatures spontanées ou les embauches sur recommandations d'amis ou de collègues. 38% d'entre eux reconnaissent ne fréquenter que rarement les sites d'emploi (moins d'une fois par mois). Paradoxalement, ils sont 85% à déclarer être à l'écoute d'opportunité.

5- Les développeurs veulent savoir où ils vont mettre les pieds

Comment recruter un développeur s'il ne se manifeste pas sur les sites de recherches d'emploi ? "Aujourd'hui, pour un recruteur, une simple fiche de poste ne suffit pas si le but est de séduire un développeur de qualité", explique Julien Renvoyé, cofondateur de Remixjobs. "Les développeurs à la recherche d'un emploi veulent savoir où ils vont mettre les pieds : ils se renseignent sur les produits développés par les sociétés, leurs technologies, leurs équipes et potentiels futurs collègues - surtout quand elles comportent une ou plusieurs 'star' du web."


Méthodologie : l'étude évoquée dans cet article a été réalisée entre le 17 juillet et le 19 septembre auprès de 2 126 développeurs inscrits sur Remixjobs.

Recrutement / Salaire informatique