Chrome 22 : les applications Web deviennent natives

Google vient de mettre en ligne une préversion de Chrome 22. Une mouture qui permet de prendre en charge des applications Web prenant l'apparence d'applications natives.

C'est une première qui pourrait profondément modifier la manière de concevoir le développement Web sous Chrome. La déclinaison 22 du navigateur, dont Google vient de dévoiler la première préversion, introduit la notion d'application packagée. Objectif : donner la possibilité de développer des applications Web, exécutées grâce au moteur de Chrome, mais prenant l'apparence de logiciels taillés pour le PC, exécutables hors-connexion et en dehors de Chrome, et dotés d'accès privilégiés à la couche matérielle.

L'objectif est bien de donner à ces Web App la puissance d'applications réellement natives. Car elles resteraient en effet basées sur HTML5, CSS et JavaScript. L'idée étant, au final, de faire en sorte que l'utilisateur n'y voit que du feu. 

Un environnement de développement déjà riche

L'environnement de développement proposé par Google comprend pluieurs outils et API pour accéder directement à la couche réseau (TCP/IP et Bluetooth) et aux ports USB. Des interfaces de programmation sont également disponibles pour gérer les contenus (photos, vidéos, contacts...), le tout par le biais d'un véritable système de fichiers. La communication avec les serveurs distants est également prise en charge, via le support de XMLHttpRequests.

L'initiative de Google semble répondre au Firefox OS : un système lancé il y a un an par la fondation Mozilla dans l'optique de proposer un système adapté au développement et déploiement multi-plateforme mobile. Basé sur Linux et le moteur historique de Mozilla (Gecko), il permet d'accueillir des applications HTML5, CSS3 et JavaScript, capables d'interagir avec les fonctions matérielles des terminaux.

Télécharger la préversion de Chrome 22

Serveurs / Mobilité