IE 9 et les standards : Microsoft rattrape son retard Performance et conformité aux standards : IE9 s'aligne

Test de performance : des résultats encourageants

 

La première beta d'Internet Explorer 9 fait plutôt bonne impression. Parmi les principales évolutions de l'interface graphique, on note d'emblée la fusion des champs de recherche et de saisie d'URL. La possibilité d'intégrer des raccourcis vers ses sites favoris à la barre de tâches de Microsoft se démarque, en particulier quand elle permet aux directions techniques de les associer avec une liste de liens personnalisable, ou Jump List, pointant vers les principaux services et pages du site (grandes rubriques, compte utilisateur, panier d'achat...). Les internautes voient également apparaître un gestionnaire de téléchargement.

 

cette première beta publique enregistre 95% au test acid3.
Cette première beta publique enregistre 95% au test Acid3. © JDN

Sous le capo, les performances ne déçoivent pas non plus. L'accélération matérielle optimise le rendu de la lecture vidéo. Comparée à IE8, l'amélioration de la fluidité des images est perceptible à l'œil nu. Introduisant notamment le multi-parallélisme, le nouveau moteur Javascript permet à IE9 de flirter avec les scores d'Opera et de Chrome au test SunSpider, et même de se payer le luxe de dépasser Firefox (lire l'article : Un nouveau moteur JavaScript qui exploite le multi-coeurs).

 

Un support des standards qui progresse, mais plus timidement

 

Principale déception, les extensions ne sont toujours pas prises en compte. Lorsqu'on pose la question du pourquoi de ce choix aux architectes de Microsoft, ils répondent avoir préféré éviter une voie qui aurait rendu la sécurité et la stabilité du navigateur beaucoup plus difficile à maitriser. Cette politique est d'ailleurs illustrée par l'apparition d'un mécanisme de désactivation des plugins dans le cas ou ces derniers grèveraient les performances.

 

Du côté des standards, cette première beta publique enregistre 95% au test Acid3, et affiche une note de 99 points sur 300 au test HTML5Test.com. Ce qui le rapproche du niveau de Firefox (143 points), et dans une moindre mesure de celui de Google (227 points),  en matière de support des spécifications HTML5.

Microsoft / Internet Explorer