La société de Miguel de Icaza récupère les droits de Mono

Dans la foulée du rachat de Novell par Attachmate, le clone Open Source de la plate-forme .Net retrouve son indépendance. Mais, Miguel de Icaza aura-t-il les moyens de ses ambitions ?

C'est en mai dernier que Miguel de Icaza, ingénieur à l'origine du clone Open Source de Microsoft .Net, annonçait le lancement de sa propre société (Xamarin).

Raison invoquée : le rachat de son employeur (Novell) par Attachmate (lire l'article du 18/05/2011 : Le fondateur de Mono quitte Novell, et crée sa propre société), et le faible intérêt porté par ce dernier au projet de plate-forme Open Source. L'objectif de l'intéressé est ainsi de se donner les moyens de poursuivre son chantier.


Dernier chapitre en date : la conclusion d'un accord entre Novell (via SuSe) et Xamarin en vue du transfert de l'ensemble des brevets autour de Mono du premier au second. Concrètement, Xamarin obtient une licence perpétuelle couvrant toutes les briques de la plate-forme (Mono, outils de développement...).

Novell avait repris la direction de Mono en 2003

Avec pour objectif de rassurer rapidement la communauté sur la délicate question de la pérennité du projet, Miguel de Icaza a profité de l'occasion pour annoncer le lancement de MonoTouch et MonoDroid : des déclinaisons de Mono ciblant respectivement les systèmes d'exploitation mobiles iPhone OS et Android.


Novell avait repris la direction de Mono en 2003, suite au rachat de la société Ximian fondée par Miguel de Icaza. Avec la création de Xamarin et la cession par SuSe des droits de propriété intellectuelle, il semble bien que Mono est pris pleinement son indépendance. Reste à savoir si Xamarin aura les moyens de ses ambitions. Le recours au runtime C# Open Source n'a en effet pas vraiment décollé pour l'instant.

La promesse de Mono demeure sur le papier malgré tout plus que séduisante : proposer une infrastructure d'exécution Open Source multi-systèmes d'exploitation (fixes et mobiles). En d'autres termes, l'idée est d'appliquer la fameuse devise de Java au langage C# et à la plate-forme .Net : "Write once, run everywhere" (ou "Ecrire une fois, utiliser partout"). 



Rachat / Novell