Uber China lève un milliard de dollars pour contrer Didi Kuaidi

En Chine, marché clé pour Uber, son rival Didi Kuadi détient 70 à 80% de part de marché. L'Américain y affiche néanmoins une belle croissance.

Créée en février 2014, la division chinoise d'Uber vient de boucler un tour de table d'un milliard de dollars pour financer le développement de son activité, révèle Reuters. Les nouveaux investisseurs d'Uber China incluent Hillhouse Capital (le plus gros hedge fund d'Asie), le géant chinois de la recherche Baidu, China Citic Bank, China Life Insurance et Ping An Insurance Group. Selon des documents dévoilés par Reuters la semaine dernière, cette opération valorise à 7 milliard de dollars Uber China, qui projette de s'introduire sur la bourse chinoise d'ici 2020.

Le service de VTC aura toutefois fort à faire face à la concurrence. Et en particulier celle du leader local, Didi Kuaidi, qui détiendrait 70 à 80% de part de marché. Financé notamment par deux autres géants du web chinois, Alibaba et Tencent, Didi Kuaidi a pour sa part levé 2 milliards de dollars en juillet. L'offensive contre Uber a d'ailleurs déjà été lancée, puisque Tencent bloque l'application de l'Américain sur son service WeChat.

L'Empire du Milieu apparaît comme un marché clé pour Uber, dont les précédents tours de tables non spécifiques au pays avaient déjà été réalisés sur la promesse d'une croissance plus importante encore en Chine et en Inde. C'est de ces deux pays que les investisseurs late-stage de la société espèrent leur retour sur investissement. Malgré les difficultés, Uber y affiche une belle croissance et prévoit que d'ici la fin 2015, il y enregistrera davantage de courses qu'aux Etats-Unis.

Chine / Alibaba