Google : Android Pay déployé aux Etats-Unis dans un million de points de vente

La plateforme pour applications de paiement va être installée dans un million de points de vente. Google espère ainsi concurrencer Apple Pay et Samsung Pay.

Google compte bien contrer Apple Pay avec sa propre solution de paiement, Android Pay, malgré l’échec cuisant de sa dernière tentative dans le paiement avec son portefeuille électronique. Le géant a lancé Android Pay aux Etats-Unis jeudi. La solution qui avait été dévoilée en mars sera rapidement installée dans un million de points de vente grâce à des accords noués avec de grands groupes de distribution. Android Pay est compatible avec les quatre principaux types de cartes de crédit aux Etats-Unis : American Express, Discover, Mastercard et Visa.

Android Pay est une API ouverte aux développeurs. © Google

Contrairement au portefeuille électronique qui n’avait pas rencontré le succès, Android Pay se présente sous forme d’API ouverte aux développeurs. Pas d’application centralisée comme pour Apple Pay. Grâce au service, les utilisateurs peuvent enregistrer leurs cartes bancaires ou de fidélité et leurs bons d'achat directement dans leur smartphone (fonctionnant sous Android) et n’ont qu’à l’approcher du terminal pour effectuer la transaction grâce à la technologie NFC. Bémol, Android Pay n’est pas compatible avec les anciens terminaux, contrairement à ce que propose son concurrent Samsung.

Tokens pour un système sécurisé

Android Pay fonctionnera avec un système de tokens pour assurer la sécurité des données, comme Apple Pay et Samsung Pay : le numéro de carte n’est jamais transmis, c’est un jeton d’autorisation utilisable une seule fois qui est créé à chaque transaction.

Aucune date n’a encore été dévoilée pour le déploiement de Samsung Pay dans le reste du monde. De son côté, Apple Pay sera lancé en Europe en 2015 et Samsung Pay sera déployé aux Etats-Unis le 28 septembre. Voilà qui pourrait inquiéter le géant américain...

Google / Android