Emmanuel Hembert (KPMG) "Notre étude classe les start-up les plus innovantes de l'e-commerce"

Lors des Enjeux E-commerce organisés par la Fevad le 28 juin prochain à Paris, KMPG et la Fevad publieront pour la première fois ce classement européen.

JDN. Partner en charge du retail chez KPMG, vous avez dirigé une étude qui sera publiée lors des Enjeux E-commerce ce 28 juin ? Quel est son objet ?

Emmanuel Hembert est partner en charge du retail et de la grand consommation chez KPMG. © KPMG

Emmanuel Hembert. Notre étude classe les start-up d'origine européenne les plus innovantes dans l'e-commerce. Afin de réaliser ce classement, nous avons lancé un appel à candidatures auquel 86 jeunes pousses ont répondu. Notre objectif est de fournir une veille aux e-commerçants sur cet écosystème et ses tendances.

Quels sont les profils des candidats ?

Certains développent des innovations marketing dans la personnalisation publicitaire, d'autres permettent de trouver de nouveaux clients, d'améliorer la livraison… Un certain nombre propose aussi des services d'intelligence artificielle.

Comment classez-vous ces start-up ?

Nous avons réalisé des recherches en ligne sur leurs activités. Une fois ces informations collectées, nous avons défini une grille de 8 critères avec la Fevad. D'abord, nous avons analysé le produit ou le service fourni : amènent-t-ils quelque chose de nouveau et de valable aux e-commerçants ? Ensuite, nous avons étudié l'innovation en termes technologiques. Le troisième critère est l'originalité du projet et son univers concurrentiel. En outre, nous interrogeons le business model qui doit être pérenne. Le plan de développement compte aussi, comme la situation financière, ou d'éventuelles levées de fonds. Le profil des fondateurs est le dernier critère.

Dans un second temps, un comité d'experts de l'e-commerce étudiera aussi ces jeunes pousses…

"Un advisory board, composé de grands acteurs de la vente en ligne, rendra son avis"

En effet, nous réalisons la première analyse avec la Fevad. Puis, un advisory board, composé de grands acteurs de la vente en ligne rendra son avis sur ces start-ups. Cette analyse nous paraît essentielle pour juger si ces innovations sont rapidement applicables dans le secteur. A la fin, une synthèse sera réalisée entre KMPG et ce comité consultatif.

KPMG offre-t-il quelque chose aux gagnants en plus de la visibilité ?

Nous avons ouvert jeudi dernier une plateforme collaborative, Hello Open World, à laquelle participent de nombreuses entreprises du CAC 40, des investisseurs, des Fédérations ou des associations. Le but est de collaborer autour des produits et des process de manière décloisonnée. Cette plateforme permet d'échanger via un réseau social, mais également autour d'événements réguliers. Les start-ups gagnantes y seront mises en avant.

Fevad / KPMG