Le Bon Marché ouvre à son tour sa boutique en ligne

Le grand magasin parisien lance un site marchand, un mois après Les Galeries Lafayette. Baptisé Treeslbm.com, il adopte un positionnement haut de gamme avec accès privé et partenariat avec des marques de luxe.

Un mois jour pour jour après les Galeries Lafayette (lire Les Galeries Lafayette vendent le luxe sur Internet, du 23/04/08), c'est au tour du Bon Marché de se mettre à la vente en ligne. Baptisé "Treeslbm.com" et ouvert ce 21 mai, le site du grand magasin parisien, filiale de LVMH, ne veut pas être une simple réplique Web. Au-delà du e-commerce, il propose des contenus et des services enrichis. Le choix d'un nom "conceptuel" traduit cette volonté de se distinguer du magasin. "Trees" est censé faire écho à l'arborescence singulière et épurée, "lbm" signifiant "Le Bon Marché".

 

Présenté comme "un espace autonome d'expression", Treeslbm reste avant tout un site marchand. La partie boutique contient 400 articles d'une centaine de marques, dans les univers mode et accessoires femmes, hommes et enfants, ainsi que sur les thématiques beauté et maison/design. Si la vitrine est accessible à tous, le magasin réserve ses ventes à une clientèle munie d'un code d'accès, disponible dans le magasin physique ou sur des blogs spécialisés. Une partie des articles sera vendue en exclusivité. De plus, des partenariats avec des marques de luxe - Dior pour commencer - permettront à la boutique de renvoyer ses visiteurs vers leurs sites.

 

Treeslbm.com propose également un contenu éditorial important pour un site e-commerce. Grâce à un accord avec le magazine Fascineshion.com, il publie des articles et des vidéos sur l'actualité culturelle et de la mode. Enfin, les services haut de gamme du Bon Marché (styliste privé, conciergerie...) sont présentés, ainsi qu'une sélection de bonnes adresses.

 

Si ce contenu enrichi distingue le grand magasin des Galeries Lafayette concurrentes (celui-ci est toujours en version bêta), c'est surtout dans l'ergonomie qu'il se démarque. Les photos des objets, zoomables, semblent pendre aux branches d'un arbre métallique. Ce design surprenant a été pensé par l'agence Add a Dog. Le site lui-même a été réalisé par Crossvalue (Nextedia) et le musicien Bertrand Burgalat a composé l'environnement sonore.

 

Treeslbm vise une clientèle internationale. Le nom anglais et l'extension en .com ont été choisis pour cela. Le site sera traduit en anglais dans les prochaines semaines et d'autres versions devraient suivre "au cours des années à venir", indique le grand magasin. Autre développement Web pour la filiale LVMH, une nouvelle version - probablement marchande - du site de son épicerie fine, Lagrandeepicerie.fr en octobre prochain.

Le Bon Marché