Les sites e-commerce veulent externaliser leur partie technique

E-commerce externalisation Les sites marchands désirent externaliser les développements technologiques et réinternaliser les activités différenciantes.

53 % des e-commerçant français désirent externaliser d'ici deux ans le développement technologique de leur site marchand, rapporte une récente étude d'eCommera. Ils sont aujourd'hui 40 % à le gérer en interne, contre 28 % seulement au Royaume-Uni. "Au regard de la performance incontestable des anglo-saxons, il y a, on s'en doute, quelques enseignements à tirer, notamment sur leur focalisation sur leurs coeurs de métier grandement facilité par l'externalisation de la mise en oeuvre des technologies", commente Laurent Quatrefages, responsable d'eCommera France.

 

Autre compétence que les e-marchands se disent prêts à outsourcer : la gestion des commandes et des retours. Alors que seulement 11 % des entreprises e-commerce françaises la sous-traitent entièrement (9 % au Royaume-Uni), 52 % indiquent prévoir de le faire d'ici deux ans (44 % outre-Manche).

 

A contrario, l'étude eCommera observe une tendance à vouloir se réapproprier la maîtrise des activités différenciantes. Ainsi, 40 % des responsables e-commerce de l'Hexagone souhaiteraient réinternaliser la conception du web design, contre 32 % au Royaume-Uni. De même, 41 % voudraient réinternaliser la gestion des performances marketing en France, contre 28 % au Royaume-Uni.

 

"Le secteur de l'e-commerce arrive à maturité, les e-commerçants se désintéressent des aspects techniques pour se recentrer sur des compétences qui permettent une réelle différenciation dans un marché toujours plus compétitif", conclut Michael Ross, directeur d'eCommera.

Externalisation / Responsable e-commerce