Dossier Ventes privées : pas de salut pour les outsiders ?

© Journal du Net / Martin Ducrot
D'après ses estimations, Vente-privee.com occupe entre 90% et 95% de part de marché des ventes événementielles sur Internet. Difficile dès lors pour les 70 autres acteurs du secteur de se faire une place, auprès des consommateurs comme des marques. La Redoute a mis fin aux activités de RushCollection fin 2008, TF1 serait en train de fermer SurInvitation, et d'autres sites moins connus sont doucement en train de sombrer. Est-il possible de survivre dans un secteur quasi-monopolistique? Quelles stratégies se révèlent-elles payantes ? Qui sont les acteurs qui ont une chance de survivre ? La crise va-t-elle déclencher une concentration des acteurs ? Enquête.

Ventes événementielles