La fusion Ticketmaster-Live Nation soumise à conditions

Le département américain de la Justice vient d'autoriser la fusion entre le tourneur Live Nation et le distributeur de billets de spectacle Ticketmaster, annoncée en février 2009 (lire l'article Le leader de la vente de billets sur le Web rachète Live Nation, du 11/02/09). Mais pas sans conditions. Le département de la concurrence exige en effet "d'importants changements" dans l'accord initial conclu entre les deux entreprises.

Ticketmaster devra notamment céder une licence d'exploitation de son logiciel de billetterie ainsi que certains actifs à deux de ses concurrents, afin de permettre "l'existence de solides concurrents face à Ticketmaster, permettant aux salles de spectacles d'avoir un choix plus large et meilleur pour leurs besoins de billetterie", indique le ministère. Cet accord, qui a déjà été validé par les autorités britanniques fin 2009, donnera naissance à un ensemble pesant 2,5 milliards de dollars.

Autour du même sujet