Visa contre Mastercard : le match se déplace sur l'e-commerce 2010 marque l'accélération des initiatives e-commerce

Les deux grands réseaux de cartes de paiement aussi enregistrent leur plus forte croissance sur le segment de l'e-commerce. Qui plus est, la part du volume global des transactions provenant du Web est déjà conséquente : 12 % chez Visa en 2010 par exemple. Le total des ventes de détail dans le monde n'affichant qu'une très faible progression, le commerce électronique et sa croissance à deux chiffres ont récemment attiré bien des initiatives des deux émetteurs de cartes de paiement. Cette attention particulière portée au secteur par les deux acteurs a été particulièrement visible cette année.

 

En mars, Visa a annoncé travailler sur un service nommé Rightcliq, à la fois porte-monnaie électronique et service en ligne de shopping social. Le mois suivant, son rival présentait sa Mastercard Marketplace, qui propose des produits discountés de différents e-marchands partenaires. Mais l'un des signes les plus probants de l'engagement de Mastercard dans l'e-commerce réside sans doute dans le lancement d'un nouveau centre de recherche et développement, les Mastercard Labs, dont l'objectif est d'accélérer la mise sur le marché de nouvelles solutions de paiement.

 

Par ailleurs, l'un comme l'autre ont racheté un opérateur de paiement en ligne cette année. En avril, Visa a fait l'acquisition de Cybersource qui, en plus de son activité de fourniture de services de paiement aux e-commerçants, est un acteur important de la protection contre la fraude en ligne. Quant à Mastercard, c'est l'opérateur de paiement britannique Datacash qu'il s'est offert en août, avec une volonté affichée de renforcer ainsi sa position dans l'e-commerce.

Moyens de paiement / M commerce