Les conseils d'entrepreneurs du Web aux TPE 2. Avoir une culture d'ouverture

Le développement d'une entreprise sur le Web est facilité par une stratégie d'ouverture et non de repli sur soi. Une prise en compte pas toujours évidente pour des entreprises "offline".

"La culture du secret ne tient pas sur le Web, assure Gilles Babinet. Il faut multiplier les partenariats car mieux vaut se faire prendre des idées plutôt que de rester sur le quai". 

"Trop de dirigeants passent leurs journées dans leur bureau"

Et passer du temps à parler de son activité pour obtenir des remarques et des conseils. "Personne n'a la science infuse, donc il est utile d'échanger le plus possible pour raccourcir le cycle d'itération et améliorer son offre", explique Jean-Baptiste Rudelle.

"Il ne faut pas hésiter à rencontrer clients et prospects et leur présenter son offre, sans leur vendre mais afin de l'optimiser, confirme Patrice Magnard. Trop de dirigeants passent des journées entières enfermés dans leur bureau et non à l'extérieur de leur entreprise". Mais quand le bon positionnement a été trouvé, attention alors à ne pas trop se disperser.

 

Même si cette approche ouverte doit permettre de se développer plus facilement, les patrons de TPE ne doivent pas craindre de faire des erreurs. "Elles font partie du processus", explique Jean-Baptiste Rudelle. "Il faut avoir le goût de l'échec, car le succès n'est qu'une succession d'échec", estime Gilles Babinet. En étant capable si nécessaire de modifier son offre.

Mais l'ouverture a des limites. Patrice Magnard rappelle ainsi qu'il faut toujours penser à déposer sa marque et à anticiper sur les noms de domaines et les extensions.

Jean-Baptiste Rudelle / TPE