Petits e-commerçants : Comment rassurer vos clients ? 3. La liste des partenaires

S'il n'est pas connu, un marchand en ligne peut néanmoins profiter d'autres notoriétés. Le plus évident consiste à obtenir de tiers de confiance, tels que FIA-Net, leur "sceau". Efficace, cette certification n'est pas gratuite. FIA-Net par exemple le facture à partir de 500 euros par an pour un chiffre d'affaires inférieur à 200 000 euros. Ce logo apparaît sur la page d'accueil et sur celle de paiement.

 

la liste des différents 'partenaires' du site idoriginal.com
La liste des différents "partenaires" du site Idoriginal.com © DR

Même s'il ne s'agit pas de certification, il est également intéressant d'afficher au même endroit  les noms et logos de tous les partenaires connus. A commencer par les prestataires de paiement sécurisé et les banques. Les transporteurs aussi doivent apparaître, ainsi que les prestataires plus techniques comme les hébergeurs, les agences Web ou les plates-formes e-commerce.

 

En cas de présence sur les guides d'achat et comparateurs de prix, ne pas hésiter à le mentionner. Même si cela ne constitue pas forcément un gage de sérieux, ces sites jouissent en général d'une notoriété importante auprès des internautes.

 

Le marchand peut également profiter de la notoriété des marques qu'il vend. "Si on travaille avec des marques très connues et bénéficiant d'une bonne image, les mettre en avant aide à apporter de la crédibilité au marchand", indique Christian Dubois de Montreynaud.

Autour du même sujet