La pornographie à la pointe de l'Internet

Marginaux, souvent obligés d'avancer cachés, les industriels de la pornographie ont toujours favorisé l'innovation technologique et sont souvent à l'origine des nouvelles tendances du Net.

Vous ne connaissez peut-être pas le site www.youporn.com, bien entendu inspiré de YouTube. Reprenant le même principe, YouPorn propose des vidéos à caractère pornographique. Et ça fonctionne très bien. Lancé en août 2006, le site a été racheté en mai 2011 par la société canadienne Manwin, déjà propriétaire d'un autre réseau pornographique à succès, Brazzers. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé, mais au moment de sa vente, YouPorn était le 81e site le plus visité au monde d'après Alexa, le mesureur de trafic du Web.
 
Pour en arriver là, l'inventeur de YouPorn a fait ce que l'industrie pornographique a toujours su faire pour se démarquer et attirer des clients. Il a innové. En effet, depuis le Minitel rose, le secteur de l'adult entertainement repousse les frontières technologiques. Et a toujours osé ce que personne d'autre n'envisage. Quitte à parfois dépasser les limites.
 
Pister les utilisateurs 
YouPorn a été lancé seulement un an après YouTube, dont la première vidéo a été mise en ligne en avril 2005 et la version béta lancée le mois suivant. Pour répondre à une demande de visionnage instantané malgré des utilisateurs ne bénéficiant pas toujours de bandes passantes exceptionnelles (des problèmes qui restent parfois gênants sur YouTube), YouPorn a vite testé des techniques d'affichage innovantes.
 
Par exemple, le site interprète les goûts et les envies de ses utilisateurs en se basant sur leur historique d'utilisation. Des vidéos proposant le même type de contenu que celle que l'utilisateur du site vient de regarder peuvent ainsi être affichées.
 
Autre innovation, des techniques de "prévisualisation" de la vidéo permettant à l'utilisateur de voir un déroulé rapide du film en question, simplement en laissant reposer son curseur sur l'image de la vidéo.
 
D'autres expériences paraissent plus dérangeantes, puisque les concepteurs du site n'ont pas hésité à essayer de pister leurs clients. Malgré sa vente, YouPorn est ainsi toujours mis en cause par des plaintes déposées en Californie et au Québec pour history sniffing. Explications. Les opérateurs de sites Internet savent d'où viennent leurs visiteurs (sur quel site ils étaient juste avant). Mais la technique du history sniffing vise à déterminer où ces utilisateurs se rendent après, c'est à dire en quittant le site.
 
Dans quel but ? Avoir un profil précis des Internautes, afin de pouvoir proposer aux annonceurs des cibles très qualifiées. La technique utilisée par YouPorn a quelque chose de glaçant, tellement elle semble simple. Le site modifie très légèrement la couleur des URL (les adresses de la barre de navigation), les passant par exemple du bleu au violet. Difficilement perceptible par l'Internaute, mais très facile à identifier pour un programme informatique, qui peut ainsi suivre les URL "marqués". Une technique pernicieuse, d'autant plus qu'elle fait appel au langage de programmation JavaScript intégré aux navigateurs Web, et donc pas facile à désactiver...
 
La maison du porno 
Les techniques sont osées... et les mentalités aussi ! Lorsque nous entendons parler des difficultés d'acteurs célèbres, comme Charlie Sheen par exemple, notre premier réflexe n'est certainement pas de proposer de racheter sa maison d'Hollywood ! C'est pourtant exactement ce que les nouveaux propriétaires de YouPorn viennent de faire.
 
Sheen, connu pour ses excès en tout genre et notamment sa passion pour les actrices de films à caractère pornographique, vient de se faire virer de la série américaine "Mon Oncle Charlie" (Two and a half men). Il aurait des difficultés financières. Manwin aurait donc proposé 4,2 millions de dollars pour racheter sa gigantesque maison, mise sur le marché à 7,2 millions.
 
Pour faire passer la pilule de cette offre au rabais par rapport au prix demandé, Manwin aurait  fait savoir à Sheen que s'il l'accepte, il jouira (pardonnez ce jeu de mot un peu faible) d'un accès permanent et gratuit à son ex-maison. Sachant que cette dernière serait certainement rapidement transformée par Manwin en sorte de temple dédié à la pornographie, avec des actrices vivant sur place... Ou même, pourquoi pas, en "loft version porno", les actrices étant filmées 24/24... Sheen pourrait non seulement y assouvir ses envies, mais en plus permettre à Manwin de rentabiliser encore plus rapidement son investissement en y ajoutant une touche de star du grand écran.
 
D'après certains experts américains, Manwin pourrait ainsi rentabiliser son investissement en moins d'un an !
 
Quand on vous dit que sur Internet, les pornographes sont à la pointe.

Autour du même sujet