Notre monde "sans fil" prédit par Isaac Asimov en 1964

En 1964, l'auteur de science-fiction Issac Asimov décrivit comment il imaginait l’évolution du monde 50 ans plus tard. Nous nous rendons aujourd'hui compte de la précision troublante de ses dires, mais aussi des aspects ayant dépassé l'imagination de l'auteur.

En 1964, Isaac Asimov faisait cette prédiction : « bien évidemment, les appareils de 2014 n’auront besoin d’aucun câble électrique. Ils seront alimentés par des batteries longues durées. » C’est indéniablement vrai dans la mesure où nous avons aujourd’hui une multitude d’appareils sans fil comme des téléphones, des ordinateurs et des tablettes. Cela nous a permis de rester connectés où que l’on soit et a donné à la population active la possibilité d’être mobile. Par exemple, une infirmière à domicile en visite peut envoyer ses rapports à partir de son téléphone sans qu’elle n’ait à retourner à son bureau. L'auteur ne disait cependant pas grand chose au sujet des réseaux permettant cette connectivité.

Il donna plus de détails à propos de ces « appareils » que nous reconnaissons aujourd’hui comme étant les Smartphones et les tablettes : « les communications seront à la fois visuelles et auditives et vous pourrez à la fois voir et entendre votre interlocuteur. L’écran pourra être utilisé non seulement pour voir les personnes que vous appelez, mais aussi pour consulter des documents et des photographies, ainsi que lire des passages de livres. » Ici, nous pouvons voir qu’il prédisait non seulement les appels vidéo mais aussi la nature multifonctionnelle de la plupart de nos gadgets.

Ce qu’il ne présageait pas par contre, c’est qu’en 2014, nous commençons à dépasser le concept des tablettes, des Smartphone et même des écrans avec l’arrivée de l’informatique vestimentaire. Avec la mise au point de lunettes, de montres et même de perruques connectées, notre façon d’utiliser la technologie est encore sur le point de changer. Et moi, parmi bien d'autres personnes, je prédis qu’il ne faudra vraiment que très peu de temps avant que ces gadgets de style science-fiction ne deviennent choses communes dans nos vies.

Une autre des prédictions d’Isaac Asimov concerne l’éducation et la technologie, et fait référence à la World’s Fair de New York : « une partie de l’exposition de General Electric consiste en une école du futur dans laquelle ces réalités actuelles que sont la télévision en circuit fermé et les bandes programmées facilitent le processus de l’enseignement. » Aujourd’hui, la plupart d’entre nous pourraient penser qu’un apprentissage via cassettes vidéo serait vraiment très démodé. La technologie, qui permet à nos enfants d’apprendre, a dépassé, et de loin, les prédictions du romancier puisque sans fil, elle permet aux élèves, même aux plus jeunes, d’utiliser des tablettes en salle de classe. Une étude effectuée récemment par Extreme Networks a révélé que depuis janvier 2014, trois millions d’enfants en âge d’être scolarisés auraient une tablette que la plupart d’entre eux apporteraient à l’école et connecteraient au réseau de l’établissement. Il ne faudra pas longtemps avant que les enseignants ne demandent à leurs élèves de « sortir leurs tablettes ». Cela deviendra aussi commun que lorsque les professeurs amenaient la vieille télévision sur le chariot, il y a de ça quelques années.  

Au sujet de l’éducation Isaac Asimov a continué en disant que « tous les élèves de l’enseignement secondaire apprendront les fondamentaux de la programmation [et] deviendront des as en arithmétique binaire. » Bien que les enfants d’aujourd’hui soient très familiers avec l’utilisation des technologies et d’internet, très peu d’entre eux peuvent se vanter de maîtriser les calculs binaires. Cela commence tout juste à changer avec l’arrivée de la nouvelle tendance des « clubs de codage » dans les écoles. Je suis certain que cela deviendra de plus en plus commun au fur et à mesure que la technologie évoluera, et les employeurs demanderont à leurs employées d’avoir de meilleures connaissances de ces processus internes.

Enfin, le romancier annonça la chose suivante : « seule une partie de la population mondiale profitera pleinement de ce monde gadgétisé. » En effet, le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui, avec son accès internet répandu et des gadgets électroniques plein les poches n'est accessible qu'aux zones les plus développés. Pour beaucoup de pays, cette technologie, que nous considérons comme ordinaire, est aussi abstraite qu'elle ne l'était pour Isaac Asimov il y a de ça 50 ans. Cependant, comme son coût est de plus en plus bas, cela devrait changer.

C’est étonnant de réaliser que beaucoup d’aspects du monde moderne avaient été prédits par Isaac Asimov et c’est tout autant incroyable de voir à quel point la technologie sans fil a influencé nos vies en tout juste 50 ans. Cependant, toutes les prédictions de l’auteur ne se sont pas réalisées. Par exemple, nous n’avons pas encore remplacé toutes nos fenêtres par des « écrans électroluminescents » et nous ne nous nourrissons pas non plus de barres constituées d’algues et ayant le goût « de dinde et de steak ». Par chance, ces choses restent bien du domaine de la science-fiction, du moins pour l’instant.

Notre monde devient à jamais interconnecté : même les montres et les perruques peuvent se connecter aux réseaux. Ce phénomène, appelé l'Internet des Objets (IoT), signifie que le travail des administrateurs informatique va devenir de plus en plus difficile en ce qui concerne la gestion et l'entretien de ces réseaux complexes. Ils devront avoir les connaissances et la technologie nécessaires pour pouvoir gérer et contrôler toute une collection de nouveaux appareils au fur et à mesure qu’ils apparaissent sur le marché.

Smartphone / Réseaux