Les objets connectés au cœur de notre quotidien

Les objets connectés n’ont pas fini de faire parler d’eux. Il y a quelques semaines, c’est notamment au travers d’un petit adaptateur à brancher sur la télévision, proposé par Google, que résidait l’innovation proposée aux consommateurs.

Lancé par Google, le chromecast n’est certes pas une révolution mais il fait partie de ces accessoires qui font évoluer les usages du mobile. Connecté sur la télévision, ce dernier permet de diffuser directement sur l’écran via Wifi les contenus vidéos de son smartphone ou de sa tablette.
Toujours plus ancrés dans notre quotidien, les téléphones mobiles et tablettes voient ainsi leurs fonctions évoluer et s’élargir à de nouveaux usages pratiques et très facilement accessibles.

La TV comme prolongement de son smartphone

Avec Chromecast, Google participe à l’amplification du phénomène de convergence mobile, le téléphone mobile et/ou la tablette se muant en télécommande : une aubaine pour les éditeurs de contenus comme Youtube qui devraient profiter de l’effet de mode.
Cette nouveauté est lancée au moment même où une étude1 démontre que le temps passé devant les écrans de smartphone est, pour la première fois, supérieur à celui passé devant la télévision aux États-Unis. Réalisée à travers 30 pays, cette étude s’est en effet intéressée aux habitudes de 12 000 utilisateurs, âgés de 16 à 44 ans, ayant accès à plusieurs écrans (télévision, smartphone et/ou tablette et ordinateur portable).
La France y est apparue comme le pays où l’on passe le moins de temps devant les écrans de smartphone, les Français passant en moyenne 2h20 par jour devant la télévision contre 1h30 pour les smartphones. Cette tendance devrait cependant s’inverser dans les années à venir.
Avec Chromecast, Google ne fait plus qu’un des mobinautes et des téléspectateurs.

Une maison contrôlée par son mobile

Les résultats de la première vague de l’Observatoire des Objets Connectés d’Harris Interactive et l'EBG, montrent que sur une vingtaine d'objets testés, la TV connectée et le contrôle central de la maison (fermeture des portes, des stores…) sont les concepts les plus connus du grand public, affichant près de 70 % de notoriété2.
Ce que l’on appelle la domotique a donc de beau jour devant soi. Les appareils connectés font de la maison un véritable home sweet home, facilitant le quotidien de ses utilisateurs et sécurisant leur habitat. Grâce à des applications dédiées, les consommateurs peuvent désormais tout contrôler de leur smartphone ou de leur tablette numérique.
Lumières, chauffage, station météo, portes... même les plantes d’intérieur se connectent aux écrans mobiles !
Si les fabricants électroménagers ne cessent d’innover (Thomson et sa ThomBox...), les constructeurs mobiles ne sont pas en reste. A l'occasion du salon international CES 2014, Samsung a présenté sa nouvelle application Smart Home. Fonctionnant sur la base d'un cloud, cette plate-forme intégrée permet d'interagir avec tous les appareils connectés de la maison.

Se connecter jusqu’à la montre

Les accessoires personnels comme les bracelets sportifs et les montres intéressent près d'un tiers des Français, notamment les jeunes (54 % des 18-24 ans) et les technophiles (62%)2.
Les montres, dotées d’une technologie unique, permettent de recevoir et/ou envoyer des appels, des mails, des messages et accéder aux applications favorites sans avoir à sortir le smartphone de la poche. Les constructeurs automobiles s’y intéressent vivement et sont déjà plusieurs à avoir commercialisé leur montre : Samsung et sa Galaxy Gear ou encore Sony et ses Smartwatch 2 et Xperia Smartwatch. La plus attendue étant l’iWatch d’Apple.
Quant aux montres dites « sportives », elles mesurent les performances et proposent un véritable coaching personnalisé. Dernièrement, ce sont les bracelets connectés qui ont gagné de nombreux poignets. Coach électronique, cardio fréquence mètre, bracelets connectés…
Tous ces petits objets incitent à bouger et à garder un mode de vie sain. Ils mesurent l’activité physique, le nombre de calories ingérées et donnent l’alerte en cas d’écart.

Contrôler la santé de son enfant du bout des doigts

Les bracelets pour nouveaux nés fleurissent. Ces derniers envoient vers des applications dédiées des informations visant à rassurer les parents, telles que la température ou le rythme cardiaque de leur bébé. Un système d’alarmes permet également d’avertir les parents lorsque leur enfant se retourne.
Owlet propose ainsi une petite chaussette munie d’un petit appareil de mesure, développé par une équipe de la Brigham Young University (Utah, USA), Sproutling a lancé un bracelet design qui se rapproche de celui pour adultes et Mimo Baby Monitor commercialise un capteur en forme de petite tortue qui se fixe directement sur un body spécifique.
Les parents peuvent ainsi surveiller en permanence leur enfant via leur smartphone.
  
-------------------
(1) Étude de MillwardBrown 2014
(2) L’enquête a été réalisée en ligne du 22 au 29 janvier 2014, auprès d’un échantillon de 1 000 répondants représentatifs des Français âgés de 18 ans et plus, issus de l'Access panel Harris Interactive. La deuxième vague de cet observatoire est prévue en septembre prochain.

Innovation / Smartphone