Nouvelles extensions : ça c'est fait !

La première phase du programme de création des nouvelles extensions vient de se terminer. L'ICANN, le régulateur technique de l'Internet, a traité l'intégralité des 1 930 candidatures reçues en 2012. Histoire de recommencer dès 2016 ?

Deux ans et un mois. Voilà le temps qu'il aura fallu à l'ICANN pour traiter tous les dossiers reçus début 2012 et dont la liste avait été officiellement dévoilée à Londres le 13 juin 2012.
Le dernier dossier à avoir été traité est le .TATA, demandé par le constructeur automobile indien. Ce dernier était en délicatesse avec le Maroc, pays où se trouve une région du même nom, la province de Tata. Le programme des nouvelles extensions de l'ICANN donne en effet un droit de véto aux gouvernements en cas de demandes portant sur un terme géographique. Mais il semblerait que le constructeur et le Maroc se soient mis d'accord, puisque le .TATA a finalement été validé par l'ICANN le 18 juillet 2014.
Cette validation met fin à l'examen initial des dossiers, mais toutes les extensions demandées le 13 juin 2012 ne fonctionnent pas encore. Au 4 juillet 2014, 334 nouvelles extensions avaient été activées sur Internet, dont 29 en caractères non latins.
Les autres extensions vont continuer à arriver dans les semaines et les mois à venir, car il reste du travail. Certaines extensions ont été demandées par plusieurs candidats et il faut les départager. D'autres doivent encore réussir les examens imposés par l'ICANN pour montrer qu'elles ne risquent pas d'engendrer des problèmes techniques sur le Net.

Quand passe le prochain train ?  

Si toutes les extensions de 2012 ne sont donc pas encore lancées, elles font quand même partie du présent. Or maintenant, les regards se tournent vers l'avenir : le prochain appel à candidatures.
Nombreux sont les candidats potentiels qui n'y ont pas cru en 2012. Puis ils ont vu arriver sur ce marché des géants du Web comme Google ou Amazon, des acteurs d'envergure comme l'Oréal ou Volkswagen, et même des villes comme Londres ou le Tokyo, dont le .TOKYO vient d'ouvrir avec parmi les premiers noms déposés applestore.tokyo et chanel.tokyo.
Certains n'entendent pas rater le coche une deuxième fois. Mais pour ce faire, encore faudrait-il pouvoir candidater ! L'ICANN a toujours indiqué vouloir terminer le traitement du lot de 2012 avant d'en lancer un nouveau.
Maintenant que c'est chose faite, il est possible de voir un nouvel appel à candidatures lancé d'ici 2 ou 3 ans. C'est en effet le temps nécessaire pour analyser les retours d'expérience du lot de 2012, qui a quand même posé pas mal de problèmes, et implémenter d'éventuels changements aux règles régissant ce programme.
La prochaine fenêtre de tir pourrait donc se présenter en 2016 ou 2017. Il se murmure même que cette fois, il pourrait s'agir d'une fenêtre continue, c'est à dire sans limite dans le temps (le premier lot avait une date limite au-delà de laquelle plus aucun dossier n'était accepté).
On fonctionnerait de la même façon qu'avec les noms de domaine, avec des extensions attribuées sur le mode du premier arrivé, premier servi…

Autour du même sujet