Comment utiliser le numérique pour attirer des touristes chinois ?

Nous verrons ensemble comment utiliser le digital pour attirer les touristes chinois qui sont les visiteurs que tous le monde essaie de courtiser.

L’incroyable avancée de l’e-tourisme en Chine 

La Chine est dans une croissance particulièrement impressionnante ces 5 dernières années et même si certains secteurs voient leur croissance chuter, ce n’est pas le cas de deux secteurs : le tourisme et l’e-commerce.
Le marché touristique chinois est en effet très convoité. C’est à la fin du 20ème siècle quand les chinois ont pu avoir 2 jours de repos par semaines puis 9 jours fériés par an que le tourisme a réellement pris de l’ampleur. En 2000 et 2012, le marché a été multiplié par 8 à la fois et ils sont désormais premiers pour le nombre de touriste voyageant à l’étranger (presque 100 millions en 2013) et pour leurs dépenses (75,5 milliards d’euros en 2012).
La Chine vient également de devenir le pays avec le grand nombre d’actifs sur Internet : 600 millions connectés en 2014. C’est presque la moitié de la population et cela représente plus que le nombre total d’habitants de l’Union Européenne. Sur les 600 millions d’utilisateurs, presque la moitié avait déjà fait un achat sur Internet et cette croissance est l’une des plus importantes avec 30 % chaque année.

D’ici à 2015, la Chine sera le premier marché d’e-commerce du monde

Comment réfléchit le touriste chinois ?  Comme vous avez pu le remarquer, la croissance de ces deux secteurs a produit un changement dans la manière dont les touristes décident de choisir leur destination pour les vacances. Si en Occident, on décide d’une destination ou d’un endroit en particulier grâce aux conseils de ses proches où de son réseau, en Chine, c’est surtout Internet qui va faire pencher la balance pour un coin du globe ou pour un autre.
Internet est devenu un outil indispensable pour plus de 50 % des chinois s’ils souhaitent partir en vacances à l’étranger. Lorsqu’il est question de choisir une destination, de réserver un hôtel ou un vol, le premier réflexe qu’ils vont avoir est de regarder et de se renseigner sur le Web. Avant de prendre la décision finale, ils vont faire un tour sur les réseaux sociaux. Regarder les avis et commentaires des voyageurs qui sont déjà allés sur place, vérifier sur les forums la réputation de l’agence de voyage et de ses services et enfin solliciter son réseau virtuel.
Si vous cherchez à capter l’attention des touristes chinois et les faire voyager grâce à votre agence, vous avez besoin de savoir qu’est-ce qui les influence le plus et quels sont les endroits où ils trouvent son information. Vous serez alors en mesure de contrôler l’information, l’image que votre marque véhicule et de connaître les meilleurs moyens de vendre vos services de voyage sur l’Internet chinois.

Les endroits de prédilection à ne pas manquer 

Si aujourd’hui les grandes agences traditionnelles, telles que CITS ou CIT, ne font pas l’unanimité, de nouveaux acteurs investissent le marché. Ctrip, Elong Qunar, Ivmama, Tuniu arrivent à se distinguer et même à contrôler une bonne partie du marché car ils interviennent seulement sur Internet et surfe donc sur la vague du e-commerce et du e-tourisme.

 
C’est Baidu qui va être le premier mot à la bouche du touriste chinois d’aujourd’hui. C’est le moteur de recherche principal en Chine (similaire à Google) avec 80 % des parts de marché. Il offre un nombre incalculable de caractéristiques et de fonctions dont Sina fait partie. Ce site offre aux chinois la possibilité de partager leur expérience et de donner leur feedback sur les voyages qu’ils ont fait. D’autres blogs et forums de la sorte existent et sont d’ailleurs préférés par la population. Parmi eux on compte Tuniu ou encore Baidu Tieba.
Si vous souhaitez que les touristes chinois puissent vous trouver grâce à Baidu, il faut que votre site soit bien référencé sur ce moteur de recherche. Un bon classement est primordial en Chine et c’est possible si vous choisissez des mots clés adéquats à votre agence sans être trop populaire.
Vous aurez alors un pourcentage de clients réellement intéressés par vos services beaucoup plus important.
Votre site doit être hébergé en Chine, écrit en totalité en Mandarin et être en concordance avec les standards de Baidu. Principalement car Baidu utilise des algorithmes différents de ceux de Google.
Une campagne SEO ou SEM peut également vous aider à gagner en visibilité en améliorant votre positionnement et à cibler votre clientèle. Plusieurs compagnies sur place peuvent vous aider à construire cette stratégie.
Après avoir fait la démarche de vous installer sur le moteur de recherche chinois, alors les voyageurs pourront vous solliciter directement sur votre site, ce qu’ils ont l’habitude de faire en général. La presse est également un bon moyen de vous rapporter des clients car elle rassure et certifie vos services. Presse spécialisée selon la clientèle recherchée évidemment. Les annonces en ligne ainsi que les publicités restent très empruntées également, mais la cible est trop imprécise pour pourvoir réellement être qualitative.
Les réseaux sociaux sont les canaux les plus utilisés en Chine et particulièrement dans ce secteur.
92 % des utilisateurs actifs sur Internet utilisent les réseaux sociaux. Sur ces plates-formes, plusieurs comptes sont entièrement dédiés à la promotion de voyage, pas de manière commerciale, mais à travers les déplacements de voyageurs professionnels postant leur dernière découverte.
Pour discuter avec ces utilisateurs et tenter de se faire connaître sur les forums, une chose à faire : vous inscrire sur Sina Weibo, WeChat et Tuniu. Ce sont les endroits de prédilection des chinois qui partagent leur dernier séjour à l’étranger.
Parmi eux, les Key Opinion Leader (KOL) en Chine sont présents sur tous les réseaux sociaux et sont très appréciés des chinois. Que ce soit pour les marques de cosmétique, de prêt à porter ou pour les agences de voyage, il est toujours bien vu d’être nommé par l’un de ces KOL. Plusieurs agences ont d’ailleurs eu la bonne idée de proposer gratuitement des voyages à des stars ou célébrités en échange de poster leur photo de vacances sur certains réseaux sociaux les faisant partager à toute leur communauté. Yaochen (actrice chinoise) a fait le buzz de la sorte en postant des photos dans des endroits incroyables de Nouvelle-Zélande. Cela a provoqué un engouement pour le pays encore jamais vu auparavant.

Une aide considérable

Si vous souhaitez vous lancer dans l’e-tourisme chinois, vous devez connaître certains sites. Ils ne valorisent pas leur propre compagnie aérienne ou leur complexe hôtelier mais d’héberger et de référencer vos services afin de permettre aux touristes chinois de pouvoir les comparer avec d’autre.
Le bon côté de ces plates-formes est qu’elles jouissent d’une réputation qui se répercute automatiquement sur la vôtre et sur vos services.
Il y a donc Ctrip, tout nouveau, l’application a fait des ravages et l’entreprise domine le marché grâce à ses 8 000 employés. Qunar, le petit nouveau de Baidu qui en terme de trafic est imbattable.
Enfin, Elong, le plus ancien, qui perd de son influence et est sur le point de mettre les clés sous la porte.
Ces plates-formes, tout comme celle de cosmétiques et de prêt-à-porter, proposent aux clients d’interagir et de partager entre eux à la suite de leur voyage.
Ces sites montent dans le classement des entreprises les plus côtés en Chine et pour la premières fois cette année, s’inscrivent dans le top 100. Elles peuvent donc vous permettre d’augmenter vos ventes rapidement. Enregistrer votre complexe hôtelier, votre station balnéaire, votre restaurant ou vos activités est plus que nécessaire pour réussir sur le marché chinois. Les consommateurs chinois sont très orientés et influencés par le prix et ils souhaitent, en plus de connaître les avis des autres, pouvoir comparer les prix. Ces plates-formes sont l’outil parfait pour eux. N’hésitez plus !
 

---------------------
Source :

Autour du même sujet