L’internet des objets : l’alchimiste des modèles économiques!

L'Internet des Objets ne cesse de bousculer les modèles économiques établis. Toutefois pour profiter de cette transformation, digne de l’alchimiste, les entreprises doivent être en mesure de connecter des dispositifs intelligents afin de collecter et d'analyser les données en provenance de leurs équipements.

Grâce à cette connectivité, celles-ci peuvent créer une source de revenus récurrents basée sur la valeur et accroître la proposition de valeur d'un produit à la faveur d’une maintenance prévisionnelle et à distance.

Cela étant dit, comment connecter ces dispositifs intelligents ? Cette question basique mais fondamentale constitue un casse-tête pour nombre d’acteurs économiques.

La conception, le meilleur moment pour connecter un produit

Grâce à l’Internet des Objets, les entreprises sont en mesure de gérer à distance et de superviser une grande variété de dispositifs intelligents capables d'interagir avec des équipements. Ces dispositifs de périphérie peuvent également alimenter des systèmes d'entreprise en données, via le cloud, où elles sont rassemblées et analysées. C'est cette capacité d'analyse qui permet de générer des informations dotées d'une valeur décisionnelle pour les entreprises.  

Le meilleur moment pour rendre un produit « connectable » est la conception. Car c’est à cet instant que l’intégration d’une intelligence et de fonctions de connectivité est la plus aisée. Aujourd'hui cependant, les entreprises possèdent un investissement conséquent en matière d'équipements conçus pour des tâches uniques. Bien qu'elles souhaitent profiter des avantages économiques, de l'efficacité et des opportunités promises par l'IdO, elles ont également un intérêt compréhensible à protéger ces investissements existants. L’enjeu pour ces acteurs économiques est donc, non seulement, de connecter des équipements logiciels et matériels existants mais aussi d’assurer leur sécurité. Comment peuvent-ils y parvenir ? En suivant les trois étapes ci-dessous :

3 étapes pour transformer son modèle économique

Tout d’abord, il est nécessaire de disposer d'une vue complète englobant le dispositif en périphérie, la couche de connectivité, la passerelle connectant les dispositifs au cloud, les applications tournant dans le cloud, ainsi que l'intégration avec les systèmes d'entreprise.

Ensuite, il est impératif de s’attaquer aux systèmes d'exploitation temps réel (RTOS) gérant les dispositifs en périphérie. Un RTOS conçu pour l'IdO doit offrir une évolutivité, une modular­ité, une connectivité, une sécurité, une fiabilité, ainsi que des fonctionnalités permettant de prendre en charge des solutions hyper connectées, à fortes contraintes en matière de sécurité, et gérées à distance. Il doit également prendre en charge des normes de communication de premier plan, et proposer de solides performances en matière de connexion réseau.

Enfin, la supervision et la collecte de données depuis les équipements en périphérie, doivent être réalisées de façon centralisée. Puis ces données feront l’objet d’une analyse et d’un reporting.

Le potentiel de transformation de l’Internet des objets réside dans sa capacité à favoriser la croissance et à générer de la valeur à l'aide de nouveaux modèles économiques et de nouvelles sources de revenus autrement inaccessibles. Pour profiter de ces opportunités, il importe de faire preuve de créativité et d'innovation. En résolvant la problématique de la connectivité de la périphérie à l'entreprise, les organisations peuvent faire l'impasse sur la mise en place des infrastructures technologies sous-jacentes et se concentrer sur l'essentiel : concrétiser leurs nouvelles opportunités.

Innovation / Revenus