Notre monde sera-t-il reconnaissable dans le futur ?

Dans quelques années, les technologies que nous connaissons seront obsolètes ou existeront sous d’autres formes

Rien n’est certain, mais nous pouvons d’ores et déjà deviner plusieurs avancées qui modifieront notre paysage :


Des véhicules et des routes connectés :  Une de nos préoccupations actuelles est la circulation routière. Elle sera toujours présente mais totalement différente avec des voitures autonomes à pilotage automatique, des voitures dispensées de carburant traditionnel, des voitures électriques bien plus efficaces que celles qui existent aujourd’hui. Cette hypothèse sera particulièrement présente dans les centres-villes des agglomérations les plus avancées en matière de nouvelles technologies. Les véhicules autonomes, pour une gestion de la circulation plus efficace rouleront sur des axes routiers automatisés. Les feux tricolores évolueront vers des systèmes réactifs qui seront connectés aux véhicules qui les approchent afin de gérer les flux de circulation de manière plus efficace.


La maîtrise de l’énergie : Les infrastructures des quartiers pavillonnaires évolueront grâce aux progrès de l’énergie solaire. Cette dernière équipera les maisons pour une gestion innovante des besoins électriques et s’adaptera à la consommation énergétique de nos appareils. En fonction de ces besoins, l’électricité sera centralisée et pourra être gérée collectivement, le réseau deviendra de fait plus équilibré. Afin de suivre ce nouveau modèle économique, les réseaux d’électricité rentreront en concurrence pour une nouvelle gestion des réseaux d’électricité à travers les pays.


L’impression 3D fera partie de notre quotidien. Grâce au contenu de nos bacs de recyclage dans nos maisons nous aurons notre matière première pour remplacer un verre cassé en imprimant le morceau manquant. Il ne sera plus nécessaire de jeter. Ces avancées dans l’impression 3D permettra de fabriquer des objets du quotidien à partir d’objets déjà existants.


La monnaie disparaitra. Vous avez sans aucun doute entendu parler du Bitcoin qui préfigure sûrement la fin de la monnaie telle que nous la connaissons.  Dans quelques années, les villes ne seront plus équipées de distributeurs automatiques car nous aurons abandonné l’argent liquide. Nous ferons place aux transactions financières numériques grâce notamment à nos smartphones qui pourront identifier leur propriétaire grâce aux technologies biométriques afin de réduire les risques de fraude.


Zéro papier : Le papier sera également le grand absent dans les années à venir. Nous n’aurons plus besoin d’armoires de classement ou d’établir des contrats papier. Il nous sera également plus nécessaire d’imprimer une pile de document pour gérer nos transactions. La société aura muté vers des contrats numériques intelligents. Fonctionnant comme des programmes informatiques, ces nouveaux contrats permettront de lier les identités des différentes parties prenantes, gérant les paiements et notifiant même chaque entité lorsque les échéances du contrat arrivent. Plus personne n’aura l’idée d’imprimer ces contrats. L’idée même d’imprimer ces contrats n’aura plus de sens car cela ferait perdre tout l’intérêt du contrôle en temps réel et de la gestion de la transaction. Afin de gérer ces nouvelles formes de contrats, les logiciels de gestion auront significativement évolué.


Notre société ne sera pas radicalement changée dans une ou deux décennies, mais certaines évolutions la modifieront très certainement avec des innovations qui nous paraissent aujourd’hui impossibles à imaginer. Cependant, tous les progrès évoqués changeront notre manière de travailler et de vivre.

Facebook / Réseaux