Comment éviter le démarquage des fins de séries tout en protégeant ses marges ?

Avec les soldes d'hiver, les enseignes de chaussures et de vêtements doivent faire face au problème récurrent des fins de séries.

Les soldes d’hiver ont débutés il y a quelques jours, et les enseignes de chaussures et de vêtements vont devoir faire face au problème récurrent des fins de séries. Le terme peut différer, mais tous les ‘produits à taille’ peuvent être, et sont, à un moment ou un autre, mis en « liquidation ». C’est ce qui se produit lorsque les tailles les plus populaires sont épuisées et qu'il ne reste aucun stock pour les remplacer. Les articles sont alors le plus souvent retirés des vitrines voire même de l’espace d’exposition, dans le but de le vendre en solde à un prix considérablement démarqué. Une fois un article retiré de l’espace de vente, une course contre la montre s’engage pour estimer la marge bénéficiaire qu’il restera lors de sa liquidation totale.
Ce que le client ne voit pas, il ne peut l’acheter.
Bien sûr, le problème évident de ces tactiques est que le stock restant ne se trouve plus en exposition en magasin : loin des yeux, loin du cœur, ce que le client ne voit pas, fin de série ou pas, il ne peut l’acheter.La nature même de cette typologie de produits fait que ce problème ne pourra jamais être entièrement éliminé, cependant, le niveau de marge bénéficiaire des fins de séries peut être optimisé par l’utilisation efficace de solutions d’Order Management. Dès lors que le prix de vente du produit et sa marge brute sont suffisamment élevés pour justifier les coûts de manutention en magasin et les coûts d’expédition, une approche e-commerce couplée à un service d’expédition depuis le magasin peut engranger des économies considérables. 

À l’heure actuelle, la plupart des enseignes utilisent plusieurs approches pour « résoudre » le problème des fins de séries : présentations séparées au sein du magasin, la consolidation du stock vers un magasin plus fréquenté en vue d’une opération spéciale de déstockage, le retour du stock entrepôt puis réexpédition vers les outlets. Mais rare sont celles qui mettent en place une stratégie e-commerce liée avec une exécution de la commande en magasin.


C’est pourtant la stratégie qui a le potentiel de réussite le plus important pour générer les économies les plus élevées car :
  • Exposer le stock en ligne lui donne une plus grande publicité et donc de meilleures chances de vente.
  • Les fins de séries peuvent être affichées sur le site sans délai (sans attendre un retour à l’entrepôt par exemple), ce qui permet un moindre démarquage par rapport à un lot de marchandises passées de mode mais aussi de supprimer les coûts inhérents au retour de la marchandise en entrepôt.
  • Le site Web offre une capacité infinie d’affichage produits et plus le client en voit, plus il peut en acheter.

  • Lorsqu’une enseigne offre déjà la possibilité d’exécution en magasin, l’approche e-commerce n’exige de lui aucun changement majeur de processus.

Comment obtenir des marges plus élevées sur les fins de séries

Certaines enseignes immobilisent, littéralement, des milliers d’euros à cause des fins de séries en attente de liquidation. Et chaque jour qui passe est un jour de plus vers un démarquage supplémentaire et une marge bénéficiaire réduite. En appliquant une approche e-commerce, les commerçants peuvent transformer une « fin de série » vieillissante en une nouvelle opportunité de vente.  Afin d'exploiter au mieux toutes les opportunités que l’e-commerce peut apporter pour faire face à cette problématique, voici quelques bonnes pratiques à mettre en place :

  • Identifier les fins de séries, ce qui exige une visibilité du stock présent dans toute l’entreprise (magasin, entrepôt, prestataires, fournisseurs).
  • Afficher les produits sur le site rapidement pour éviter leur vieillissement.
  • Contrôler le stock avant toute commande, ce qui exige une grande visibilité et une communication en temps réel entre les systèmes de gestion de stock et le site web, ce qui est rendu possible par un système d’order management.
  • Affecter le stock de fin de série à la commande du client. Lorsque plus d’un magasin possède l’article demandé, déterminer le magasin le plus adapté pour l’exécution de la commande à moindre frais.

  • Confirmer la commande au client - une étape essentielle.

Les enseignes n’ont ainsi plus besoin d’attendre les soldes et opérations spéciales de déstockage, en regardant leurs marges s’étioler chaque jour davantage, pour se séparer de leurs fins de séries. Les solutions d’order management peuvent transformer ce stock en un centre de profit lucratif.

Autour du même sujet