La réalité virtuelle, nouveau cheval de bataille de Facebook ?

Lors de sa conférence annuelle F8, adressée aux développeurs, Mark Zuckerberg a présenté la réalité virtuelle comme l’un des trois grands chantiers de Facebook, aux côtés de l’intelligence artificielle et la connectivité.


Fort de son rachat en 2014 de la société Oculus, Facebook est devenu acteur incontournable de la réalité virtuelle, en très bonne position sur ce marché - estimé à plus de 70 milliards de dollars pour 2020 (selon Trendforce) – avec ni plus ni moins que :

  • Les Oculus Rift
  • Le Gear VR - en partenariat avec Samsung 
  • Une caméra 360 
  • Un player 360° (intégré à sa plateforme pour le partage et la lecture de vidéos immersives)

Selon la firme américaine, ce sont d’ailleurs « plus de 2 millions d’heures de vidéos 360° » qui ont été visionnées dans le Gear VR, un chiffre qui illustre bien l’émergence de ce nouveau format de contenu pour les médias. Mais c’est sur son casque dernier né, les Oculus Rift, que la firme de Palo Alto se montre la plus enthousiaste le décrivant comme « une expérience premium de réalité virtuelle ». Expérience qui se décline ainsi en premier lieu sur le jeu, avec un catalogue de plus de 50 références à l’heure actuelle. C’est en effet le gaming qui représente la quasi-intégralité du marché de la réalité virtuelle et cette catégorie n’est pas en reste avec des controller touch (manettes) permettant, selon Mark Zuckerberg, de « modifier le monde »…

Le ludique dans l’expérience utilisateur semble donc clé, et c’est d’ailleurs sous cet angle que Facebook projette la réalité virtuelle avec des illustrations de nouvelles expériences sociales : la pièce virtuelle ou plusieurs personnes distantes peuvent jouer, discuter et interagir apporte un vrai plus à la plateforme. La réalité virtuelle étant même désignée comme la « plateforme la plus sociale ».

Cette réalité virtuelle impliquant toutefois un équipement et un degré d’isolation peu naturels, c’est donc en toute logique que Facebook présente (rentrant ainsi dans la lignée de Microsoft avec les Hololens et Google avec ses Google Glass) la réalité augmentée comme la prochaine étape de la réalité virtuelle, voire même de la réalité pouvant ainsi remplacer les objets physiques (TV, tableaux,…) par des objets virtuels. L’usage est d’ores-et-déjà trouvé sur le partage de photos : « share » passant de l’état « bouton » à l’état quasi-physique nécessitant les mouvements des mains pour transmettre son contenu, voire le retraiter.

En conclusion, Facebook se positionne très clairement sur le marché de la VR avec une intégration annoncée dans la suite de service de la firme et des technologies palpables qui sont aujourd’hui en phase de devenir mass-market. S’appuyant sur son principal atout, une communauté de plus d’un milliard d’utilisateurs, on s’attend donc à voir l’émergence rapide de nouveaux dispositifs digitaux sur ces interfaces, auxquels viendront s’associer forcément nouveaux services et nouveaux types d’interactions....De grands changements à venir donc !

Microsoft / Google