Confidentiel : Cord lève 1,8 million de dollars pour lancer son WhatsApp de la voix

Cord lance la WhatsApp de la voix 1409 L'application permet d'enregistrer puis envoyer des petits messages audio d'une durée maximale de 12 secondes, à une ou plusieurs contacts.

Lancée par deux anciens de Google Creative Lab, Jeff Baxter et Thomas Gayno, la start-up new-yorkaise Cord vient de réaliser une levée en amorçage d'1,8 million de dollars, menée par les fonds Metamorphic Ventures et Lerer Hippeau Ventures. Egalement dans la boucle, leur ancien employeur, via son fond Google Ventures, mais aussi des figures reconnues du monde tech telles que Dave Morin le PDG de Path ou... Xavier Niel, Thibaud Elziere et Pierre Kosciusko-Morizet côté Français. L'ambition de la start-up ? Faire redécouvrir aux gens un outil de communication passablement éclipsé par l'essor des textos, des iMessages et autres services de messagerie instantanée : la voix.

Au cœur de l'expérience utilisateur le "one tap voice chat" qui permet à chacun d'enregistrer puis envoyer des petits enregistrements audio d'une durée maximale de 12 secondes, à un ou plusieurs contacts. L'application que l'on pourrait présenter, en grossissant un peu le trait comme un WhatsApp de la voix, se décompose en plusieurs niveaux : la page d'accueil qui réunit les 12 contacts préférés, une page qui réunit les 100 derniers messages vocaux reçus et une page "Favoris" au sein de laquelle l'utilisateur peut sauvegarder certains messages (l'application ne gardant par défaut que les 100 derniers).

"La voix a un pouvoir émotionnel bien plus fort que le texte dont l'absence de nuance génère d'ailleurs parfois des quiproquos", explique un Thomas Gayno convaincu que son service saura se tailler une place de choix aux côtés des services déjà existants. Et de rétorquer, à ceux qui lui rappellent que WhatsApp propose déjà à ses utilisateurs de partager des messages vocaux : "Le service n'y est pas du tout mis à avant. Nous allons de notre côté créer une interface radicalement différente et entièrement dédiée à cette fonctionnalité. Chose qui incitera forcément plus les utilisateurs à utiliser la voix". Celui qui mise également beaucoup sur la démocratisation des "wearables", ces montres, lunettes et autres objets connectés au sein desquels le clavier ne devrait pas trouver sa place, n'écarte pas la possibilité de faire vivre Cord au sein d'autres applications.  

Thomas Gayno s'intéresse pour l'instant moins au business model qu'à la nécessité de construire une audience. "Notre priorité est d'atteindre une certaine taille critique et, avant tout, d'optimiser la fréquence d'utilisation de l'application". Pour y arriver, il s'est entouré d'une équipe de plusieurs ingénieurs qui planchera sur l'optimisation de l'expérience utilisateur et sur le plan marketing qui sera déployé d'ici la fin de l'année. La monétisation suivra, estime-t-il convaincu que tous les business models adoptés par les services de messagerie instantanée sont applicables à la voix. "Typiquement les packages de stickers qui connaissent un franc succès sur Line pourrait être déclinable en packages de 10 messages vocaux, imitations de célébrités ou autres". Pour l'instant uniquement disponible sur iOS, l'application devrait prochainement être disponible sous Android.

Whatsapp