Ergonomie : les règles d'or d'une appli mobile réussie Faciliter la navigation au sein de l'application

l'application accorhotels.com indique clairement au mobinaute où il se trouve et
L'application Accorhotels.com indique clairement au mobinaute où il se trouve et comment revenir à la recherche © Capture d'écran / Accorhotels.com

Soigner l'ergonomie d'une application c'est également faciliter la navigation au sein du service. Alors qu'un internaute se repère souvent grâce à des menus ou à un fil d'Ariane (représentation de l'arborescence des rubriques que le visiteur a traversées depuis la page d'accueil) sur le Web traditionnel, il est plus compliqué (mais pas impossible) d'intégrer ce type de repères visuels sur un écran de smartphone

 

A ce titre, l'usage des boutons de navigation est fortement recommandé. "Beaucoup d'applications n'en utilisent pas. C'est dommage car cela pousse de nombreux utilisateurs à faire des allers-retours dans l'application lorsqu'ils sont perdus", estime Alex Kumermann, de Clicmobile. Dans ce cas, "il est important d'accorder la fonction d'un bouton avec sa position à l'écran", indique Laure Sauvage. Un bouton de navigation "précédent" devra par exemple se situer du côté gauche de l'écran, alors q'un bouton "suivant"devra être placé à droite. 

 

La réflexion sur les logiques de parcours vise également à épargner la mémoire de l'utilisateur. "Il ne doit pas avoir besoin de se rappeler de ce qu'il vient de faire pour comprendre à quel endroit de l'application il se trouve et ce qu'il doit y faire", résume Laure Sauvage. L'intitulé des boutons de navigation peut justement être travaillé pour ne pas trop solliciter la mémoire du mobinaute. Plutôt qu'un libellé "Retour" (retour vers quoi ?), il est préférable d'indiquer le nom de la partie de l'application vers laquelle l'utilisateur va revenir ("Accueil"). 

 

En termes de navigation, les systèmes d'onglets permanents (en haut ou en bas d'écran) commencent à se standardiser et constituent des repères facilement identifiables pour les mobinautes. Attention cependant à ne pas proposer trop d'onglets différents (4 à 5 au maximum) pour ne pas réduire leur lisibilité. En plus de ces éléments de navigation permanents, Laure Sauvage préconise de ne pas proposer plus de trois directions de navigation différentes ("précédent", "suivant", "acheter" par exemple) sur une même page. "Cela a tendance à égarer l'utilisateur", précise-t-elle. 

Telecoms 2.0 / Application iPhone