Snapchat repousse les avances de Facebook et se valorise 3,6 milliards de dollars

Le fondateur de Facebook aurait proposé plus d'un milliard de dollars pour mettre la main sur l'application de partage de contenus à durée de vie limitée.

L'application de partage de photos et vidéos à durée de vie limitée (1 à 10 secondes), Snapchat, ne cesse de grossir. Ce sont aujourd'hui 350 millions de messages qui sont partagés sur son réseau, contre 200 millions cet été. Un succès d'audience qui attire les convoitises et, bien que son fondateur Evan Spiegel, s'en soit toujours défendu, on apprend dans AllThingsD, que Mark Zuckerberg aurait envisagé de mettre la main sur Snapchat. Il aurait ainsi proposé plus d'1 milliard de dollars au fondateur de l'application, soit un montant supérieur à celui déboursé pour acquérir Instagram.

"Pourtant, Facebook a été éconduit par Spiegel, qui n'était pas intéressé par la perspective de vendre son produit au réseau social", expliquent les auteurs de l'article, Evelyn Rusli et Douglas MacMillan. Evan Spiegel estimerait en effet que Snapchat, qui commence à peine à monetiser son audience, est encore loin d'avoir atteint ses limites. Après une levée de 60 millions de dollars effectuée auprès de fonds tels que Institutional Venture Partners, General Catalyst Partners, Benchmark et Lightspeed, le service était valorisé autour de 800 millions de dollars (lire l'article : Valorisé 800 millions de dollars, Snapchat se concentre sur sa monétisation, du 26/06/2013). Aujourd'hui, il serait en discussion pour effectuer une nouvelle levée de plusieurs centaines de millions de dollars auprès d'un partenaire asiatique (qui n'est ni Alibaba ni Rakuten) et qui valoriserait Snapchat plus de 3,6 milliards de dollars.

Facebook / Rachat