SFR refuse catégoriquement d'ouvrir son réseau 3G à Free

Bien que l'Autorité de la concurrence ait considéré hier que les opérateurs mobiles devront louer leurs réseaux 3G à Free pour l'aider à se lancer dans le mobile, le PDG de SFR n'entend pas ouvrir sa porte au nouvel entrant. Lors d'un forum organisé par Les Echos et rapporté dans le quotidien, Franck Esser a été clair : "il n'est pas question d'entrer en négociations", affirme-t-il, expliquant avoir besoin de capacités réseaux pour absorber l'explosion de l'Internet mobile. "Free a eu le choix entre être un opérateur commercial, c'est-à-dire un MVNO, ou un opérateur de réseau. Il a choisi de devenir un opérateur de réseau. Cela implique une obligation de déploiement d'infrastructures. C'est un métier", a-t-il ajouté, s'étonnant que 5 mois après l'attribution de sa licence, aucune infrastructure Free Mobile n'avait encore été déployée.

Free / SFR