Google fait de son pôle « sciences de la vie » une entreprise à part entière

Cette prise d'indépendance participe de la restructuration du groupe et témoigne de l'intérêt de son co-fondateur, Sergey Brin, pour tous les sujets relatifs à la santé.

Google va faire du pôle "sciences de la vie" de son laboratoire Google X une entité à part entière et une filiale de la nouvelle structure corporate qu'il a lancée cet été, Alphabet, vient de révéler sur Google + le co-fondateur du groupe, Sergey Brin. "Si la structure de reporting va être différente, les objectifs assignés restent eux les mêmes, a-t-il expliqué. L'équipe va continuer à travailler avec d'autres groupes spécialisés dans les sciences de la vie pour faire basculer les nouvelles technologie du stade de la simple R&D aux tests cliniques et, espérons le, transformer la façon dont nous détectons, prévenons et gérons les maladies." La nouvelle entité continuera à être chapeautée par Andy Conrad, biologiste moléculaire qui a rejoint Google en 2013 et prend du galon, lui qui sera nommé PDG de la structure.

L'opération confirme en tout cas l'appétit de Google pour tous les sujets ayants trait aux sciences de la vie (lentilles intelligentes pour diabétiques, bracelet contre le cancer...) et participe de la restructuration plus globale opérée cet été avec une maison mère Alphabet qui chapeaute plusieurs entités : Google (dans son activité Web historique), Nest (maison connectée et domotique), Fiber (FAI) et d'autres plus petites structures dont Calico, une société dédiée elle aussi aux problématiques de santé avec un focus sur le vieillissement.

Google / Sergey Brin