Les ventes d'iPad s'érodent, Apple peine à trouver un relais de croissance

Apple résultats Q2 2014 0714 Après avoir dévoilé des résultats décevants au deuxième trimestre, Apple devra frapper un grand coup lors de sa prochaine keynote pour rassurer ses investisseurs.

Depuis la présentation du premier iPhone en 2007 puis de l'iPad en 2010, par Steve Jobs, Apple peine à donner une impulsion nouvelle à sa gamme de produits... Et voit peu à peu ses parts de marché grignotées par la concurrence. Ses résultats pour le deuxième trimestre 2014 viennent de tomber. Certes, son chiffres d'affaires est encore en hausse, de 6%, et atteint 37,4 milliards de dollars. Mais les résultats sont inférieurs aux attentes des analystes financiers, qui tablaient sur 37,99 milliards de dollars. Apple enregistre par ailleurs un bénéfice net de 7,7 milliards de dollars, en hausse de 11,6%, et un bénéfice par action à 1,28 dollar, contre 1,23 dollar attendu.

Certes, Apple s'en sort presque aussi bien que prévu concernant les ventes de ses iPhone -la marque en a vendu 35,2 millions, en hausse de 12,7% sur un an, et les analystes avaient tablé sur 31 à 36 millions de ventes. En cause, les bons résultats enregistrés en Chine grâce à un partenariat noué avec l'opérateur China Mobile, et plus généralement, dans les BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine).

iphonesales 2
Evolution des ventes d'iPhone depuis 2010. © Business Insider

Les ventes d'iPhone y ont bondi de 55%, a expliqué Tim Cook. Mais les ventes d'iPad, elles, sont en berne. Elles ont baissé de 9,2% en un an et atteignent 13,27 millions d'unités au deuxième trimestre. Les investisseurs et analystes avaient tablé sur 14,3 millions d'unités. D'autant qu'Apple prévoit aussi des résultats en deçà de ceux espérés par les analystes pour le troisième trimestre : entre 37 et 40 milliards de dollars de vente, contre 40,4 milliards de dollars espérés.

ipad sales
Evolution des ventes d'iPad depuis 2010. © Business Insider

Pas de doute, Apple semble à court de relais de croissance. Le constructeur ne parvient plus à créer l'événement autour de ses nouveaux produits. En octobre 2013, pour tenter de défendre sa position de leader sur le marché des tablettes, Apple dévoilait son iPad Air ainsi que son iPad 2 et iPad mini. Peine perdue. Le géant, qui se place sur un segment haut de gamme, ne parvient plus à lutter contre ses concurrents, de plus en plus nombreux et accessibles. Seuls les Mac semblent retrouver la croissance : 4,4 million d'unités ont été vendues au deuxième semestre, en hausse de 17,6% sur un an.

croissance apple
Evolution de la croissance des revenus d'Apple par segments. © Jackdaw

Pour relancer la marque, Apple va devoir innover. La société pourrait miser sur le lancement de son iPhone 6. La rumeur veut qu'il dispose d'une batterie d'une capacité de 15% supérieure à celle de l'iPhone 5S, mais aussi d'un écran plus grand. Et selon le Wall Street Journal, Apple aurait demandé à ses fournisseur de produire entre 70 et 80 millions de nouveaux iPhone, contre une cinquantaine pour le lancement de l'iPhone 5C et 5S.

Surtout, c'est la rumeur de la sortie d'une montre connectée qui passionne les observateurs. Un brevet rendu public mardi aux Etats-Unis et déposé début 2011 par Apple semble d'ailleurs confirmer les spéculations. Le brevet décrit un appareil baptisé "iTime", un bracelet qui pourrait être muni d'un écran tactile et se connecterait à un smartphone. Cette fois, Apple n'aura pas été précurseur, puisque plusieurs concurrents, dont Samsung, se sont déjà lancés sur le créneau. C'est donc sur les fonctionnalités poussées de sa montre connectée que la marque à la pomme pourrait compter pour séduire son public (Lire : "L'iWatch va être incroyable : Apple embauche des experts en contrôles sanguins", du 23/01/14). Pas sûr pourtant que cela suffise à booster les ventes : le marché des montres connectées peine encore à démontrer son potentiel. Moins de deux millions ont été écoulées l'an dernier dans le monde, selon Strategy Analytics, dont 61% sous Android.

Apple