L'autorité bancaire européenne avertit des dangers du Bitcoin

Après la Banque de France, la semaine dernière, c'est au tour de l'Autorité bancaire européenne de s'inquiéter de l'utilisation des monnaies virtuelles.

Dans une note publiée le 5 novembre, la Banque de France mettait en garde les utilisateurs des monnaies virtuelles, et tout particulièrement du Bitcoin, "un risque financier certain" (lire l'article : "La Banque de France met en garde contre le Bitcoin", du 05/12/13). C'est désormais l'Autorité bancaire européenne qui s'inquiète de la popularité croissante de la monnaie virtuelle. L'ABE a mis en garde, vendredi, les utilisateurs qui ne sont pas protégés quand ils utilisent de la monnaie virtuelle et risquent de perdre définitivement leur argent. Si une plateforme d'échanges cesse toute activité, les internautes n'ont en effet aucun recours légal.

L'ABE rappelle par ailleurs que la valeur de la monnaie virtuelle est extrêmement volatile - elle a dépassé les 1 000 dollars fin novembre, contre 200 dollars environ un mois plus tôt. L'Autorité bancaire européenne a annoncé se pencher sur la question d'une régulation des monnaies virtuelles, sans s'avancer davantage sur le sujet.

BANQUE DE FRANCE