Le capital risque américain manque de perspectives de sorties


Les perspectives de sorties des capitaux risqueurs américains restent faibles. Les introductions en bourse de start-up restent rares, et les reventes se font sur de maigres valorisations.

Dans la foulée d'une mauvaise année 2008 pour les capitaux risqueurs américains, les neufs premiers mois de cette année n'auront pas été bien meilleurs. Selon Thomson Reuters et la National Venture Capital Association (NVCA), seules huit sociétés soutenues par le capital risque aux Etats-Unis se sont introduites en bourse cette année. Un léger mieux, certes, par rapport aux six seulement enregistrées en 2008, mais toujours très loin des 86 enregistrées en 2007.

Et les capitaux risqueurs n'ont pas beaucoup plus de possibilité de faire fructifier leurs investissements en revendant leurs parts lors de cessions. Seulement 62 jeunes pousses ont trouvé acquéreur au troisième trimestre pour un total de 1,2 milliard de dollar, contre 64 au deuxième trimestre pour 2,6 milliards de dollars.

Par comparaison, un trimestre normal voyait ces dernières années la vente d'une centaine de start-up pour un montant global approchant les 5 milliards de dollars. Ainsi, le montant des valorisations a chuté. La moitié de ces sociétés ont été vendues pour moins de la moitié des sommes qu'elles ont levées.

IPO / Venture Capital