Le gouvernement veut permettre de porter plainte en ligne

Des expériences de "commissariat virtuel" devraient voir le jour fin 2007. Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, a annoncé vendredi qu'elle voulait permettre aux victimes de porter plaintes sur Internet. Ce système devrait ensuite s'inscrire dans la loi d'orientation et de programmation de la sécurité intérieure (Lopsi) discutée à l'automne, précise l'AFP.

Autour du même sujet